A lire aussi

21-11-2017 09:41

Enfance : Inégalités dans l’accès aux soins

La situation économique des parents marocains détermine l’accès aux soins de santé de leurs…
Rejoignez nous sur :
Finances

Au terme de l’année 2016, Attijariwafa bank fait ressortir des résultats en progression par rapport à 2015. Sur le plan international, le groupe bancaire renforce davantage sa présence en Afrique subsaharienne suite à de nouvelles acquisitions.

Dans un environnement marqué par une faible croissance des crédits et l’affaissement des marges d’intérêts, Attijariwafa bank (AWB) affiche des résultats annuels satisfaisants. En effet, à l’issue de l’exercice 2016, le produit net bancaire (PNB) s’élève à 19,7 MMDH en accroissement de 3,6%, bénéficiant du bon comportement des activités commerciales au niveau des différents pôles du groupe (Banque au Maroc, Sociétés de financement spécialisées, assurances et banques de détail à l’international). Dans le détail, la marge d’intérêt, la marge sur commissions et le résultat des activités de marché croissent respectivement d’1,9%, 9,4% et 9%. Ainsi malgré un contexte sectoriel fort concurrentiel, la banque arrive à préserver ses parts de marché. Le résultat d’exploitation, lui, s’améliore de 7% à 8,5 MMDH profitant d’une progression maîtrisée de 3,8% des charges d’exploitation et d'une baisse notable du coût du risque de 9,7%.

Au final, le résultat net consolidé enregistre une progression de 6,7% à 5,7 MMDH et le résultat net part du groupe s’élève quant à lui à 4,8 MMDH en accroissement de 5,7%. Par ailleurs, la solidité financière du groupe s’affirme, suite à la hausse de 6,2 MMDH des fonds propres à 47,4 MMDH, soit une majoration de 15%. Ainsi, Attijariwafa bank a clôturé la première année de déploiement de son plan stratégique «Énergies 2020» par des résultats en croissance. Devant un tel tableau, le Conseil d'administration a décidé de propser à l’Assemblée générale ordinaire des actionnaires la distribution d’un dividende de 12 DH par action, contre 11 DH en 2015.

Renforcement en Afrique subsaharienne
S’agissant de l’activité de la banque en Afrique subsaharienne, une croissance des encours sains est à noter. Ils  sont passés de 34 MDH à 39 MDH. Ainsi, il est clair que la banque marocaine continue d’asseoir sa présence en Afrique subsaharienne. Notons qu’au cours du quatrième trimestre 2016, Attijariwafa bank a signé un accord portant sur l’acquisition de 100% de Barclays Bank Egypt et un protocole d’accord pour la prise d’une participation majoritaire dans le capital de la Cogebanque au Rwanda. À travers ces deux opérations, le groupe confirme sa volonté stratégique de se développer dans les pays africains à fort potentiel de croissance et de contribuer au renforcement de la coopération économique entre les principales régions du continent. De même, afin de financer son développement régional, Attijariwafa bank s’est allié avec SNI dans le métier de l’assurance. Dans le même registre, le groupe a émis un emprunt obligataire subordonné perpétuel éligible dans les fonds propres de catégorie 1, d’un montant de 500 MDH, première opération du genre au Maroc. L’année 2016 a également été marquée par la préparation de la 5e édition du Forum international Afrique développement. Ce rendez-vous africain annuel aura lieu les 16 et 17 mars prochains autour du thème «les nouveaux modèles de croissance inclusive en Afrique» et prévoit d’accueillir plus de 1.500 opérateurs économiques et institutionnels représentant plus de 20 pays africains.

Plan «Énergies 2020»
Concernant les perspectives du groupe bancaire, cette dernière compte s’appuyer sur son plan stratégique 2016-2020 «Énergies 2020» articulé autour de 105 projets regroupés en 27 grands programmes stratégiques et mobilisant plus de 800 collaborateurs. Cette mobilisation a permis, dès les premiers mois suivant le lancement de «Énergies 2020», des avancées significatives notamment en matière de digitalisation à travers la refonte des plateformes d'e-banking, le développement de nouveaux moyens de paiements électroniques, la digitalisation des processus de crédits aux particuliers et le lancement de la banque 100% digitale «L’bankalik». Attijariwafa bank ambitionne ainsi de se positionner comme la banque relationnelle de référence centrée sur la satisfaction des besoins de sa clientèle et tirant profit des technologies nouvelles liées au digital.

Le titre en Bourse
Sur le plan boursier, le titre Attijariwafa bank affiche une légère progression de 2,91% depuis le début de l'année, pour un cours qui atteint425 DH, au 7 mars 2017. Côté indicateurs, la rentabilité financière se maintient aux meilleures normes avec un Roe de 13,5% et un Roa d'1,3%. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages