A lire aussi

17-01-2020 20:34

Le Maroc au 15è Tour cycliste du Gabon

Résultat de recherche d'images pour "Le Maroc au 15è Tour cycliste du Gabon"
La sélection nationale de cyclisme participera à la 15è édition du tour cycliste Amissa Bongo (Tour…
Rejoignez nous sur :

L’information est passé inaperçue. Pourtant, elle concerne l’un des secteurs agricoles les plus vitaux au Maroc : le lait. Depuis le 9 octobre 2019, l’interprofession Maroc Lait a remplacé sa consœur la Fimalait en tant qu’interlocutrice représentative de la profession auprès des pouvoirs publics, notamment vis-à-vis du ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts. De ce fait, deux nouveaux collèges de la production et de l’industrie laitière ont été également créés et constituent la base de cette nouvelle structure interprofessionnelle. Il s’agit pour l’amont de la Fédération marocaine des éleveurs producteurs laitiers (Femaprol) et pour l’aval de la Fédération marocaine de l’industrie laitière (FMIL). C’est ce qui explique aussi la décision ministérielle n°3101-19 du 14 octobre 2019 qui a été publiée au Bulletin officiel du 2 janvier 2020.

La reconnaissance retirée de la Fimalait
À la base de cette décision, le ministère de tutelle a retiré la reconnaissance de la Fimalait en raison des conflits internes et litiges juridiques qui opposent ses composantes. Aujourd’hui, la dénomination de cette interprofession qui a été le seul et unique interlocuteur pour la filière laitière a été retirée de la liste des interprofessions agricoles reconnues en révisant l’arrêté du ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts n° 563-17 du 18 août 2017. Ce dernier concerne la publication de la liste des interprofessions agricoles reconnues. Fruit du rassemblement depuis 2009 entre la Fédération nationale des éleveurs producteurs de lait (Feneprol) et la Fédération nationale de l’industrie laitière (FNIL), la Fimalait figurait sur cette liste en vertu de sa référence de reconnaissance n° 179 du 15 mars 2017. Pour rappel, la Fimalait a reçu également son certificat de reconnaissance durant l’édition 2017 du SIAM conformément à la loi 03-12 relative aux interprofessions agricoles et halieutiques. Elle a également donné signature en avril 2015 à un second contrat-programme avec l’État au titre de l’exercice 2015-2020 alors que la date d’achèvement de ce contrat est fixée au 31 décembre 2020.

Le sort des contrats-programmes ?
La Fimalait fait également partie des signataires au contrat-programme de développement des industries agro-alimentaires (2017-2021) signé en avril 2017, à Meknès, avec le gouvernement. De sources professionnelles, l’assemblée constitutive de cette nouvelle interprofession a été tenue par les collègues de la production et les industriels laitiers, le 9 octobre 2019, à Rabat. Elle a été suivie par la décision de retirer la reconnaissance de la Fimalait le 14 octobre 2019. Au cours de cette rencontre, le statut et le règlement interne de l’interprofession Maroc Lait ont été aussi approuvés en présence de la Comader et les représentants du ministère de tutelle. Au total, 16 membres ont été élus au sein de cette fédération.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages