A lire aussi

07-12-2019 23:23

Cocimar diminue sa participation dans le capital de Ciments du Maroc

L'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a annoncé que la société Cocimar a franchi à la…
Rejoignez nous sur :

AB Sport sera le premier équipementier marocain et arabe à participer à la Coupe d’Afrique des nations (CAN). Les Inspirations ÉCO revient sur le parcours et les ambitions de cette entreprise tangéroise.

«Yes we can», c’est le leitmotiv de ce groupe de jeunes entrepreneurs de la ville de Tanger. En créant AB Sport en 2016, leur ambition était toute simple : «Au lieu de se contenter d’être un sous-traitant pour des marques internationales, nous voulions créer une marque marocaine d’équipements sportifs», résume Bassam El Akel, DG d’AB Sport. Trois ans après, le fondateur de cette SARLU revoie ses ambitions à la hausse. «Le Made in Morocco a toutes les chances de percer. Nous avons un savoir-faire et des jeunes super-motivés pour réussir», martèle-t-il. En un laps de temps très court, ils ont réussi à trouver des clients au Maroc, en Afrique subsaharienne et en Europe. Cette motivation et cette agilité ont permis à AB Sport d’être choisie par la Fédération mauritanienne de football pour sponsoriser leur équipe nationale qui prend part à la CAN 2019 en Égypte. Un coup de pub continental pour cette entreprise ambitieuse qui compte 7 salariés dans son siège tangérois.

Des Ultras au business
Bassam El Akel et ses associés ont fait leur étude du marché sur les gradins du Stade de Tanger. «Je suis le fondateur des Ultras Hercules à Tanger, ce qui m’a permis de tisser des contacts avec beaucoup de personnes dans le milieu du sport dans la ville», raconte El Akel. «Nous sommes un groupe avec une moyenne d’âge de 27 ans. Nous avons démarré les prospections dans toute la ville», poursuit cet ancien responsable commercial. Le premier client d’AB Sport est l’IRT Tanger. «Les sections Volley Ball et Basket ball nous ont fait confiance», enchaîne El Akel. AB Sport gagne ainsi en visibilité. En plus des équipes locales, l’équipementier perce le marché du sport roi, le football. Après Itihad Témara, AB Sport travaille pour le compte du Wydad de Fès lors de la finale de la Coupe du trône en 2018. «C’était un joli coup de pub, d’autant plus que nous avons réalisé un très beau maillot pour l’équipe fassie», se remémore fièrement le DG d’AB Sport mais c’est dans l’omnisport qu’il signera son premier contrat fédéral. «La Fédération royale marocaine de volley-ball nous a vite fait confiance. Nous fournissons les équipements aux différentes formations de la fédération. Aujourd’hui, c’est un partenariat qui dure», se réjouit El Akel. AB sport s’exporte tout aussi rapidement. «Nous avons des clients en Suisse et en France dans le volley-ball ainsi qu’en Côte d’Ivoire pour le football», énumère El Akel. «Nous fournissons entre 60 à 70 clubs», évalue-t-il à la louche. La force de son entreprise ? «Notre point fort, ce sont des designers talentueux et des prestations sur mesure pour chaque équipe. Chacun de nos clients dispose de son propre design exclusif». Ce point a séduit la Fédération mauritanienne.

Prospection par WhatsApp
«En mars, j’ai contacté le secrétaire général de cette fédération sur WhatsApp. Je lui ai présenté notre entreprise et nos offres. Il voulait en savoir plus, j’ai fait le déplacement à Nouakchott où j’ai présenté aux dirigeants nos maillots. Ils ont vite dit «oui», résume El Akid. Ce dernier retourne à Tanger avec un pré-contrat dans ses valises. En juin, la Mauritanie est qualifiée à la CAN pour la première fois de son histoire. «Nous avons invité les dirigeants de la fédération à visiter l’entreprise. Ils ont pu constater de visu nos équipements. Marché conclu avec les Mauritaniens. Ce contrat permet à la Mauritanie de bénéficier gratuitement d’équipements fournis par AB Sport. «Nous gagnons énormément en termes de visibilité, c’est une chance inédite pour une entreprise de notre taille», insiste le DG d’AB Sport. L’entreprise met le paquet sur la communication autour de ce contrat de sponsoring. «Nous sommes les seuls à avoir réalisé un film institutionnel avec une conférence de presse de présentation des nouveaux maillots», se félicite El Akel qui a fait appel à cette occasion aux services du réalisateur Hassan Gorfti. AB Sport veut capitaliser sur ce coup de com’. «L’année prochaine, nous comptons signer des contrats avec d’autres clubs de la Botola Pro ainsi que de nouvelles équipes nationales», annonce-t-il, ce qui permettra à l’entreprise d’atteindre une vitesse de croisière. Comme toute PME marocaine, «nous devons relever le défidu financement mais nous sommes conscients qu’il faut assurer une croissance par pallier ». Le piratage de ces produits ne l’inquiète pas. «Nous ne répondons pas à toutes les tentatives de contrefaçon de nos équipements. Au contraire, l’intérêt affiché pour nos produits nous rend fiers». Les projets futurs d’AB Sport : «Nous pensons qu’une entreprise marocaine peut être présente lors d’un mondial et même concurrencer les grandes marques internationales », ambitionne El Akid. Parole d’un Ultra du business.


Bassam El Akel
DG d’AB Sport

La Fédération de football de Mauritanie a préféré signer avec nous un contrat à la place d’une grande marque internationale. C’est une fierté pour nous en tant qu’entrepreneurs marocains de pouvoir être présents à la CAN. Ce contrat de sponsoring offre une visibilité à notre marque et au savoir faire marocain dans son ensemble.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages