A lire aussi

15-10-2018 13:21

OiLibya se fixe un objectif de plus de 1.500 stations-services

Un réseau de plus de 1.500 stations-services: c'est là l’une des ambitions du moment du groupe…
Rejoignez nous sur :

Il s’agira de la mise en service de la plus grande usine de production de modules photovoltaïques en Afrique. Dotée d’une capacité de 250 MW, l’usine située à Al Hoceima produira des panneaux photovoltaïques monocrystalins, polycristalins et bi-verre.

Le démarrage des lignes de production de la première usine marocaine de production de modules photovoltaïques (PV), dénommée Almaden Solar, sera effectif le 15 octobre,  à Al Hoceima, dans le Nord du royaume. Il consacrera la mise en service de la plus grande usine de production de modules photovoltaïques en Afrique, dotée d'une capacité de 250 MW. Construite sur une superficie de 7.000 m², l’usine démarrera d’abord sa première ligne de 100 MW à l’ouverture. Suivront les deux autres, de 100 MW et de 50 MW.

Leurs dates respectives de mise en service n’ont pas été communiquées. Almaden Morocco n’a pas non plus communiqué sur le montant de l’investissement nécessaire à la construction de son usine de production de PV, qualifiée d’élément pionnier de l’architecture moderne. En attendant, l’usine Almaden Solar produira une grande variété de modules photovoltaïques à double vitrage: des panneaux photovoltaïques monocrystalins, polycristalins et bi-verre.

L’objectif est de s’adapter aux différents types de climats, qui présentent chacun des contraintes et menaces différentes. Et le souci des promoteurs du projet est de tenir compte de celles-ci pour dimensionner les panneaux afin qu’ils fournissent à chaque fois la même performance pendant toute leur durée de vie, qui varie entre 30 et 40 ans. Par exemple, dans les zones désertiques, les températures parfois très élevées peuvent atteindre 85°C à l'intérieur du module. À cela s’ajoute le fait que les températures changent en cycle rapide. Cela explique le fait que, dans de nombreux cas, le matériau ne résiste pas à ces changements au cours de son existence. Les ingénieurs d’Almaden Solar, qui ont travaillé sur ces questions en étroite collaboration avec ceux de l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (Iresen), ont tiré tous les enseignements pour dimensionner leurs modules, qui perdent très peu d'énergie par rapport aux autres cellules.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages