A lire aussi

18-10-2018 18:08

Drame de Bouknadel.. Ce qu'en pense El Othmani

Saad Eddine El Othmani se prononce sur l'affaire du déraillement du train de l'ONCF. Lors du…
Rejoignez nous sur :
Enseignement
Crédit Agricole Fellah Trade

La Fondation Mohammed V pour la Solidarité et le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) ont signé un mémorandum d’accord de coopération pour la promotion de l’éducation et des droits de l’enfant au Maroc, indique un communiqué conjoint de la Fondation et l'UNICEF, parvenu vendredi à la MAP.

La Fondation Mohammed V pour la Solidarité, représentée par les membres de son conseil d’administration MM. Mohamed El Azami et Azeddine Benmoussa, et l'UNICEF, représentée par Mme Regina Dominicis, représentante du Fonds au Maroc, ont entériné ce mémorandum d’accord qui porte sur la mise en œuvre de programmes d’actions visant le renforcement des capacités des opérateurs et des partenaires locaux qui interviennent dans la prise en charge des droits des enfants, ajaoute le communiqué.

Inscrit dans le cadre du programme de coopération entre le Royaume du Maroc et l’UNICEF pour la période 2017-2021, le mémorandum intervient dans un contexte de concrétisation des projets menés par la Fondation en faveur de l’épanouissement des jeunes, de leur éducation, en particulier en matière d’enseignement fondamental et de préscolaire ainsi que la promotion de la formation dans les métiers liés à la petite enfance.

Les deux organisations ont ainsi identifié six axes d’intervention pour leur action conjointe, à savoir l’amélioration de la santé et la nutrition des enfants, le développement de la petite enfance, la promotion de l’éducation de base et le développement des adolescents, le renforcement de compétences dans le domaine de la protection de l’enfance, l’insertion socio-économique des jeunes et le partage d’expertises, précise la même source.

Pour la Fondation Mohammed V pour la solidarité, ce partenariat est d’une grande valeur car porté par l’UNICEF, une émanation des Nations Unies disposant d’expérience et d’expertise avérées en matière des droits de l’enfant. Il permettra de consolider les efforts déployés à ce jour en faveur des enfants défavorisés, en apportant un cadre normatif aux programmes d’accompagnement et de sensibilisation, note le communiqué.

"Cette signature symbolise l’engagement des deux institutions à collaborer étroitement et de concert afin de cultiver les graines de services de qualité et renforcer les mesures de protection qui sont à la fois vitales et durables", ajoute la même source. "Nous devons tous nous rappeler de placer les enfants les plus vulnérables au cœur de tout ce que nous faisons et ce partenariat dont nous sommes fiers, pourra servir d’inspiration", a déclaré, de son côté, Mme de Dominicis citée par le communiqué. Cette collaboration, de portée nationale, se traduira par des programmes d’actions définis pour chaque volet, à travers des interventions spécifiques sur les différents lieux d’implantation des centres de la Fondation (centre sociaux, centres d’animation culturelle, centres de formation, espaces crèche) qui bénéficieront aux enfants et aux jeunes adolescents, ainsi qu’aux associations gestionnaires des centres œuvrant dans les différents leviers d’actions liés à la petite enfance et aux jeunes, conclut le communiqué.

Credit Agricole Fellah Trade 201/ 2019

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages