A lire aussi

13-11-2018 12:25

Centres d'hémodialyse, de 75 en 2012 à 111 en 2018

Le nombre des centres d'hémodialyse est passé de 75 en 2012 à 111 en 2018, soit une hausse de 66%,…
Rejoignez nous sur :
Enseignement

L’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès a connu cette semaine l’installation de son nouveau président. Il s’agit de Radouane Mrabet, ex-président de l'Université Mohammed V-Souissi et directeur de l'École nationale supérieure d'informatique et d'analyse des systèmes (ENSIAS).

L’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès (USMBA) a un nouveau président. Il s’agit de Radouane Mrabet, ex-président de l'Université Mohammed V-Souissi et directeur de l'École nationale supérieure d'informatique et d'analyse des systèmes (ENSIAS), qui remplace ainsi Omar Assobhei. Lors de la cérémonie de passation des pouvoirs, le nouveau président a dévoilé son plan d'action qui portera sur cinq axes stratégiques. Il s’agit de renforcer la gouvernance dans l’université, et ce, par la mise en place d’un système de qualité et des infrastructures nécessaires sur l’ensemble de l'espace universitaire pour assurer une meilleure gestion des ressources humaines.

Le nouveau conseil de l’université va également adopter une approche participative avec l’ensemble des intervenants officiels, syndicaux ou associatifs pour la réalisation des objectifs attendus. Le deuxième axe concerne le développement des formations existantes et l'amélioration des conditions de vie des étudiants dans les cités universitaires. Sur ce point, le nouveau président compte faciliter aux étudiants l’accès au marché du travail avec une amélioration de la qualité des formations par l’introduction ou le développement de l 'enseignement de langues étrangères, surtout l’anglais. La nouvelle stratégie va également renforcer la formation dans le domaine de l’entrepreneuriat et la gestion des projets. Les axes stratégiques concerneront également la transformation de l'USMBA en université de recherche, le renforcement de la numérisation et l'utilisation des nouvelles technologies tout au long du processus universitaire. Pour sa part, le président sortant a dressé une sorte de bilan de certaines de ses réalisations.

Durant son mandat, Assobhei a lancé plusieurs chantiers «afin de mettre en place un nouveau campus baptisé «Campus universitaire Agdal». Les travaux déjà lancés concernent principalement trois établissements (la Faculté de lettres et de sciences humaines, la Faculté des sciences et la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales ). Les trois facultés seront soumises à un mode de gestion basé sur les principes de bonne gouvernance, et ce par la création de nouveaux espaces mutualisés qui seront mis à la disposition des trois facultés, selon leurs besoins. Il y a aussi la construction d’un nouvel amphithéâtre d’une capacité de 600 places et d’une dizaine de salles qui seront mises à la disposition de la FSJES. Quant aux étudiants des deux facultés des lettres (Saiss et Dhar El Mehraz), ils ont bénéficié de deux nouveaux amphithéâtres de 600 places chacun ainsi que de 28 nouvelles salles. Un autre amphithéâtre (600 places) et une dizaine de salles seront également construits et exploités de façon mutualisée entre les trois facultés.  

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages