A lire aussi

22-06-2018 10:12

Adel El Fakir, nouveau DG de l’ONMT

Le nouveau VRP du tourisme marocain provient du monde l’entreprise, avec une expérience à…
Rejoignez nous sur :
Enseignement


           

Les réseaux et associations œuvrant dans le domaine du handicap ainsi que les candidats en situation de handicap et leurs familles ont accueilli avec satisfaction les manuels de procédures des examens de passage de la 6e du primaire, du collège et du Baccalauréat, indique le Comité national de concertation pour la promotion et la défense du droit à l'éducation inclusive pour les personnes en situation de handicap.

Ils expriment également leur satisfaction au sujet de la note ministérielle n° 88/18 et du communiqué de presse du ministère de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle se rapportant à cette question, précise le Comité dans un communiqué.

Ces documents ont pris en compte le principe des aménagements raisonnables durant les examens et qui a constitué l’une des revendications centrales du mouvement pour la promotion du droit à l’éducation inclusive notamment l’adaptation des examens (format QCM), le tiers temps supplémentaire et l’autorisation de l’auxiliaire de vie scolaire, ajoute-t-on, notant que ces revendications, qui ont fait l’objet de plusieurs rencontres entre les parties prenantes et le Ministère concerné, ont également constitué un axe central de leur communication durant les différentes rencontres, conférences et séminaires en la matière.

Les organisations saluent par la même occasion ce pas qui constitue l’un des leviers de l’effectivité du droit à l’éducation inclusive et une opportunité pour l’institutionnalisation et l’ancrage du droit à l’adaptation en tant qu’outil de l’égalité des chances, relève le communiqué, ajoutant que les parties signataires déclarent leur parfaite adhésion au processus du dialogue constructif avec le ministère de l’Education nationale en vue de généraliser ces acquis à tous les niveaux et modalités d’enseignements dont l’enseignement supérieur et la formation professionnelle et ce, en vue de faire du système national d’enseignement inclusif un modèle à promouvoir.




 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages