A lire aussi

16-08-2018 11:30

PLF 2019 : Les priorités tracées

Un nouveau mode pour le financement des projets d’infrastructures devrait être arrêté. La réforme…
Rejoignez nous sur :
Enseignement

Les étudiants du master Détection et prévention de la criminalité financière organisée (DPCFO) de la Faculté des sciences juridiques économiques et sociales (FSJES) ont organisé la semaine dernière une conférence nationale sur le thème «Gouvernance, responsabilité et reddition des comptes».


Abdellatif Komat, doyen de la FSJES, a expliqué qu’il s’agit d’un sujet d’actualité traité dans plusieurs récents discours du souverain. «L’une des conditions pour avoir une bonne gouvernance, c’est de déterminer les responsabilités, sans oublier la reddition des comptes. Lier la responsabilité à la reddition des comptes est un principe fondamental en matière de délégation de pouvoir et de management efficace», souligne Abdellatif Komat.


De part sa position, en tant que faculté, la FSJES se donne pour mission «de contribuer à l’amélioration du système administratif, notamment en proposant à travers des recherches scientifiques des aspects opérationnels. Les étudiants d’aujourd’hui sont les responsables de demain», continue toujours le doyen de la FSJES.


Par ailleurs, il est à rappeler que les travaux de cette conférence ont insisté sur la nécessité de donner vie au texte constitutionnel. La Constitution de 2011 a consacré une nouvelle organisation des modes de gestion des affaires publiques. Ce texte suprême redéfinit les principes de la gouvernance, la transparence, la responsabilité et la reddition des comptes.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages