A lire aussi

15-11-2018 09:37

TGV marocain. Le rêve devient réalité !

La première ligne à grande vitesse (LGV) d’Afrique reliant Tanger à Casablanca via Rabat entre en…
Rejoignez nous sur :
Enseignement

Pour célébrer la rentrée de sa 30e promotion, l’École française des affaires (EFA) a fait appel à Moncef Belkhayat. Homme d’affaire qui a su combiner, avec brio, le business et la politique, «Khoya Moncef» est venu motiver les futurs business angels.


Le moins que l’on puisse dire, suite à cette conférence destinée aux étudiants de l’EFA, c’est que Moncef Belkhayat a la côte auprès des jeunes étudiants.
Les applaudissements de l'audience, au sein de cette salle archi-combe, ont ponctué l’intervention de Belkhayat organisée aujourd’hui lundi au campus de l’EFA. Celui-ci n’a pas fait dans la dentelle: il est allé droit au but pour communiquer aux étudiants la recette, les ingrédients pour réussir son parcours d’étude puis sa carrière d’entrepreneur.


Moncef Belkhayat a demandé aux jeunes étudiants de se fixer un objectif, de préparer une stratégie et de mettre celle-ci sur papier pour pouvoir la réaliser. Dans une démarche de mentor, Belkhayat a communiqué son adresse mail aux nouveaux venus en leur recommandant de lui envoyer leurs plans de carrière qu’il a promis de lire. Il a ensuite donné rendez-vous aux étudiants dans un ou deux ans pour voir si ses recettes ont porté leurs fruits.


Pour clôturer cette séance, Moncef Belkhayat, a affirmé qu’«en tant que chef d’entreprise, la première question que je pose lors des entretiens d’embauche est «Avez-vous déjà échoué?». Si la réponse est non, le candidat est tout de suite refusé». Et d’ajouter: «Donnez-vous la chance d’échouer», et «Ayez une ambition démesurée. Si vous arrivez à réaliser seulement 50% de vos ambitions démesurées, vous serez gagnants».

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages