A lire aussi

11-12-2017 11:45

Une première édition réussie !

La première saison du programme musical, Coke Studio Maroc diffusé sur 2M, vient de s’achever.…
Rejoignez nous sur :
Éditos

Les chefs d’entreprise au Maroc portent un avis favorable sur la décennie 2010 et sur les mesures annoncées par le gouvernement au cours des dernières années. Leur avis oscille entre hausse et stagnation à propos de la perception de la compétitivité de l’économie marocaine sur le marché national et le marché de l'UE, et un peu plus de la moitié d’entre eux estiment que l’environnement économique qu’offre le Maroc est plutôt compétitif.

L’état de fait rapporté par la récente étude de perception du CMC sur la compétitivité du marché national mérite d’être décortiqué: les patrons ne dépriment pas autant que l'on pense. Et, affinités politiques ou pas, ils semblent pour la plupart comprendre les orientations de la politique économique telle que décidée par les gouvernements qui se sont succédé au fil de la dernière décennie. En témoigne par exemple la position prise concernant le chantier de la flexibilité des changes. 76% des industriels sondés soutiennent qu’un taux de change flexible stimulerait la compétitivité des entreprises nationales. Cependant, ils n'en oublient pas leurs doléances classiques pour autant.

Ces chefs d’entreprise souhaitent être soutenus à l’export, les PME veulent une plus grande intégration dans les circuits de financement, les réglementations et les procédures administratives méritent d’être simplifiées davantage, sans oublier que ces patrons appellent à soutenir davantage l’innovation… Maintenant que le PLF 2018 est sur les rails, les résultats de la prochaine édition de cette étude de perception traduiront-ils l’impact des petits cadeaux fiscaux offerts par le gouvernement au tissu économique? On l’espère vivement.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages