A lire aussi

18-10-2017 12:03

Rallye OiLibya du Maroc : Toyota, Peugeot et Mini sur le podium du pré-Dakar

La 10e édition du Rallye OiLibya du Maroc fut âprement disputée entre une cohorte de pilotes…
Rejoignez nous sur :
Éditos

Le Maroc a bien fait de sortir de son mutisme quant à la question du référendum d’indépendance en Catalogne. Le communiqué des Affaires étrangères est, on ne peut plus clair. Notre pays, qui souffre depuis un demi-siècle des conséquences des mouvements séparatistes, ne peut rester indifférent quant aux velléités indépendantistes dans son voisinage. En politique et en diplomatie, il n’y a aucun mal à être opportuniste pour la bonne cause.

C’est pourquoi le Maroc a tous les droits de montrer aux Européens, qui ont tendu la perche aux séparatistes du Polisario des décennies durant et aujourd’hui s’indignent des revendications des radicaux catalans, que le monde n’a pas besoin d’États microscopiques ici et là. La géopolitique mondiale est préoccupée en ces temps par des questions cruciales en rapport avec la survie de l’homme.

Les dossiers brûlants sources de déstabilisation de notre univers sont liés au terrorisme, à l’intégrisme et toute forme de radicalisation. Ce sont là des phénomènes qui s’alimentent des foyers de tension et d’instabilité politique. C’est pourquoi l’Europe ne pourrait en aucune manière accepter un nouvel État en son sein avec un risque majeur sur tous les pays du Vieux continent.

Nos amis du Nord doivent comprendre que le Maroc n’est qu’à 14 km de leurs frontières et ils ont donc intérêt à ouvrir leurs yeux quant à cette réalité. Un voisin solide, unifié et aguerri aux risques de terrorisme et aux questions de migration, c’est le profil type que vantent les experts européens en paix et sécurité. Notre pays doit capitaliser sur cette actualité sans aucun complexe.  

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages