A lire aussi

19-09-2017 14:45

Agriculture : L’OCP s’implique à Madagascar

Image par défaut
La Fondation OCP a participé, ce jeudi 14 septembre à Antananarivo, au lancement de la campagne…
Rejoignez nous sur :
Éditos

Devant le chef de gouvernement, lors des questions mensuelles, seules quelques dizaines de parlementaires daignent faire le déplacement. Même quand il s'agit de voter des lois cruciales pour le devenir de la Nation, moins de la moitié d'entre eux y participent. Il y a quelques jours, on débattait et votait la loi scellant l'indépendance du parquet vis-à-vis de l'Exécutif et la chose ne semblait pas susciter l'engouement.

Pire encore, l'absentéisme est devenu l'exercice préféré de certains parlementaires ne souhaitant pas s'afficher pour ou contre telle décision ou telle loi ! Une autre exception marocaine où la configuration majorité-opposition est biaisée. Dans le vote de l'indépendance du parquet, on avait droit à un cocktail de contradictions.

Le groupe du PJD, qui menait une campagne de dénigrement de cette loi en y apportant moult amendements, a finalement retiré l'ensemble de ces derniers et a massivement voté la loi. Le groupe de l'Istiqlal s'est abstenu dans une regrettable neutralité négative ; à se demander à quoi sert ce groupe, se mettant en porte-à-faux avec les conquêtes éditoriales de la presse du parti contre cette loi ! Le PAM, que l'on donnait partant pour voter cette loi, a pris de court tout le monde en restant fidèle à son rôle de parti de l'opposition.

Plus encore, son secrétaire général a promis de publier les noms d'une cinquantaine de députés PAMistes absents lors du vote. Enfin, le message du ministre de la Justice, Mohamed Aujar, lors d'un passage à la télé, s'exprimait sans détour concernant le PJD. Il ne faut pas jouer sur tous les tableaux ; on est dans la majorité ou dans l'opposition. Assumez votre choix !

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages