A lire aussi

19-09-2017 12:01

Wafasalaf veut lever 250 MDH

L’établissement de crédit retrouve le chemin de la dette privée afin de financer sa croissance. Par…
Rejoignez nous sur :
Éditos

L’US Department of State a publié son rapport 2016 sur le terrorisme. Le volet concernant le Maroc est pour le moins élogieux. Il y est indiqué que notre pays a non seulement déployé des efforts louables en matière de lutte anti-terroriste, mais a aussi été utile à d'autres pays dans le même combat. Pas de surprise, certes, mais la reconnaissance est importante dans un monde où ce dossier est parfois source de guerres ou de tensions diplomatiques à haut risque.

L'exemple le plus récent est la querelle inter-Golfe. Cependant, si le Maroc est bien «noté» par le pays de l'Oncle Sam, il y a lieu de rester vigilant quant à l'instabilité des positions et des principes de ce pays, pourtant première puissance mondiale. L'on sait quelque chose des volte-face lors du mandat Obama quant à notre première cause. Le Maroc s'immunise d'abord, en interne, en matière de lutte anti-terroriste pour son auto-protection, sécurise ensuite les différentes frontières qui l'entourent et, finalement, exporte son expertise aussi bien au Nord qu'au Sud. Notre pays a développé une expertise certaine, qui fait école aujourd'hui, en anticipant les risques continentaux et régionaux tout en s'érigeant en rempart contre l'importation du terrorisme international.

Le rapport américain doit être appréhendé comme une démarche propre à un pays tiers. S'il les USA devaient être notés sur cette même politique, ils auraient été classés au milieu du tableau. Les exemples d'échec ne manquent pas. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages