A lire aussi

11-12-2019 09:28

Le Lesotho fait évoluer sa position sur le Sahara

Le Lesotho décide de suspendre toutes les décisions et déclarations antérieures relatives au Sahara…
Rejoignez nous sur :
Économie

Après avoir été l’un des événements commerciaux phares en Amérique du Nord, Le Black Friday, qui a lieu le dernier vendredi de chaque mois de novembre, s’est universalisé au cours des dernières années l’une des périodes de soldes les plus importantes dans le monde, tout en apportant son lot de polémiques.

Chaque année et surtout chaque fin novembre, les vidéos des longues files d’attente et de bagarres dans les rayons des supermarchés de par le monde fluctuent sur le web, de pareilles scènes sont devenues typiques du Black Friday, l’une des plus importante périodes de soldes dans l’année, si ce n’est la plus importante. Le phénomène a commencé aux États-Unis et au Canada, et suivait la traditionnelle fête américaine de Thanksgiving, qui célèbre l’arrivée des premiers colons en Amérique du Nord. Le terme «Black Friday» est apparu, pour la première fois, dans la presse américaine dans les années 50, avec une connotation négative : pour les employeurs, le long weekend que prennent leurs employés. Ils ont ainsi un jour de congé le vendredi, ce qui provoque des bouchons conséquents sur les routes, qui sont alors «noires de monde». Les policiers utilisent aussi l'expression «Black Friday» pour désigner leurs heures supplémentaires durant le weekend.

Avec l’essor d'Internet, le phénomène s’est exporté d’Amérique pour toucher le monde entier, dont le Maroc. Annuellement, il s’agit du jour de l’année où magasins et sites d’e-commerce enregistrent leurs plus grands bénéfices. En effet, au cours de la saison automnale et hivernale, la vente Black Friday joue un rôle important, non seulement en termes de chiffre d'affaires dans le commerce électronique, mais également pour l'activité des acheteurs. Avec le début du mois de novembre, les Petites et moyennes entreprises, ainsi que les grands leaders du marché, commencent les préparatifs du Black Friday. Ils annoncent que d’énormes remises auront lieu à la fin du mois de novembre, tant dans les magasins en ligne que dans les magasins sur le terrain.

Black Friday est connu pour ses rabais, allant jusqu'à 80, voire 90%. Même si le nombre d'articles avec 90% de réduction est très limité, les participants au Black Friday peuvent toutefois compter sur de réelles aubaines. Selon les données du site Blackfridayglobal, les rabais les plus importants en 2017 étaient disponibles pour les Américains (68% de remises), les Canadiens (66%) et les Ukrainiens (66%). Des rabais un peu moins impressionnants ont été trouvés en Russie (réduction moyenne de 58%), au Brésil (57%) et en Turquie (56%). La moyenne mondiale est d'environ 55%.

Au Maroc, les ventes enregistrées, lors du Black Friday en 2018, sont de 353% plus élevées que celles enregistrées le reste de l’année. Ce chiffre énorme ne représente toutefois rien devant d’autres pays, la plus grosse hausse d’achats est enregistrée au Pakistan avec 11.525%, les États-Unis quant à eux enregistrent une progression de 2.103% des ventes par rapport à un vendredi normal de l'année.

Dans chacun des 55 pays analysés, le nombre de transactions en ligne, effectuées le Vendredi Noir, a considérablement augmenté par rapport au jour normal. Prenons l'exemple de la Grèce, où les utilisateurs ont effectué 2.600% d'achats de plus que d'habitude, ou l'Afrique du Sud, avec une croissance de 2.571% du nombre de transactions. Toutefois, dans aucun autre pays, l'intérêt du Black Friday était aussi élevé qu'au Pakistan, où l'activité des utilisateurs était 11.525% plus élevée.
Sans surprise, novembre est généralement le mois où la plupart des profits sont générés. Selon certaines estimations, environ 20% du chiffre d'affaires annuel sont réalisés en novembre.

Le site Blackfridayglobal, qui rapporte ces chiffres, informe également que son enquête suggère que 47% des consommateurs participeront au Black Friday cette année (une augmentation de 9% par rapport à 2017). La majorité des consommateurs achèteront à la fois en ligne et hors-ligne (49,35%), les autres choisissant l'option traditionnelle uniquement en mode hors-connexion (16,10%) ou en ligne uniquement (34,55%). À titre de comparaison, en 2017, le pourcentage d'utilisateurs choisissant des magasins réels était supérieur de 10% (passé de 26,83% à 16,10%). Ainsi la tendance va de plus en plus vers l'e-commerce, plus simple et plus «sûre» selon le site.

Chaque année, les vidéos, relayées par la presse et les réseaux sociaux, montrent des foules assiégeant des magasins d'électronique. Mais les résultats de l’enquête indiquent que les vêtements, et non les appareils électroniques, sont la principale cible des chasseurs de bonnes affaires. L'électronique arrive en deuxième position dans notre classement. Les accessoires de sport et les sous-vêtements étaient les articles les moins populaires.

Malgré les bénéfices économiques, le Black Friday ne s’est pas exporté des USA sans polémiques. En France, un amendement au projet de loi antigaspillage, adopté en commission dans la nuit de lundi à mardi, propose d’intégrer la publicité du Black Friday aux «pratiques commerciales agressives». C’est la députée non inscrite et ancienne ministre de l’Écologie, Delphine Batho, qui porte cette mesure et veut mettre fin au Black Friday, au nom de la lutte contre la «surconsommation».

Lundi dernier sur BFM Business, la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne, mettait en garde contre la «frénésie de consommation» liée au Black Friday et a critiqué son impact négatif sur l’environnement.

Sous le slogan «Block Friday», des groupes de militants écologistes, comme Extinction Rebellion, Youth for Climate ou Attac, ont prévu des actions, un peu partout en France vendredi, pour dénoncer «la grande braderie de la planète» que représente, selon eux, le Black Friday. Les jeunes militants pour le climat de Youth for Climate promettent sur Twitter «une grosse action de désobéissance civile» dans Paris.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages