A lire aussi

09-12-2019 13:38

Sahara : La bourde magistrale de la chaîne officielle turque

Résultat de recherche d'images pour "haidar leseco"
Dans une démarche sans précédent dans l’histoire des relations entre la Maroc et la Turquie, la…
Rejoignez nous sur :
Économie

 

Les représentants des associations de producteurs de fruits rouges sont attendus début décembre prochain dans plusieurs régions du royaume. Il s’agira de lancer le processus de sélection de 19.000 ouvrières agricoles pour la prochaine campagne.

Les producteurs espagnols de la région de Huelva ont fixé les dates de la première phase de recrutement des saisonnières marocaines s’affairant dans la cueillette des fruits rouges dans cette province andalouse. Selon les médias locaux, c’est début décembre prochain que démarrera, dans le royaume, le processus de sélection des ouvrières agricoles.

Durant cette étape, les producteurs procéderont au recrutement des ouvrières qui fouleront pour la première fois les exploitations agricoles. Il était question que cette sélection soit lancée fin novembre, d’après des indiscrétions recueillies par la presse de la région. D'après les professionnels agricoles espagnols, ce retard serait inhérent à des «questions administratives» du côté marocain. Ce qui n’est pas sans rappeler le cafouillage ayant marqué le début de la dernière campagne. Malgré les années au compteur de cette opération, les dysfonctionnements finissent toujours par rattraper cette entreprise, alors que la machine devrait être bien rodée.

Toutefois, et comme le rappelle le journal www.huelvainformacion.com, c’est la première fois que cette opération de recrutement démarre aussi tôt. Le premier contingent sera composé de plus de 6.000 travailleuses agricoles marocaines. Cinq organisations agricoles, menées par la puissante Freshuelva, laquelle regroupe les plus importants producteurs de fruits rouges de la région, se répartiront plusieurs zones du royaume à la recherche des profils adéquats.

L’année dernière, Salvados, importante émission télévisée diffusée sur la chaîne espagnole privée qu’est la Sexta, avait jeté la lumière sur les critères de recrutement des journalières agricoles marocaines. Celles-ci sont sélectionnées selon le degré de «rugosité» de leurs mains! Une scène filmée avec une caméra cachée montrait comment une recruteuse interpellait une ancienne journalière sur la douceur de sa main, fait qui ne va pas de pair avec le travail dans les champs ! Cette année, les arrivées se feront en quatre phases. 6.100 ouvrières agricoles seront les premières à rejoindre les champs à partir du 15 décembre.

Il s’agit des ouvrières agricoles répétitrices, ayant à leur actif plus de deux campagnes. Les autres arrivées seront échelonnées tout au long des quatre mois, jusqu’à mars prochain, date d’arrivée des novices et de celles ayant participé à la dernière campagne. Comme nous l’avions annoncé, les autorités espagnoles ont validé le recrutement de 19.000 journalières agricoles. Il s’agit du contingent réclamé par la filière elle-même durant ces deux dernières campagnes.

Finalement, 14.411 travailleuses ont pu rejoindre les champs au cours de la dernière campagne, en lien avec certaines irrégularités administratives et à des retards dans la délivrance de visas.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages