A lire aussi

07-11-2019 13:40

Rabat : 7 ans de prison pour le violeur de ses propres enfants !

La Chambre criminelle de la Cour d’appel de Rabat a condamné, lundi, à 7 ans de prison ferme, un…
Rejoignez nous sur :
Économie

Annoncés dans le cadre du discours royal du 6 novembre, le projet de liaison ferroviaire reliant Marrakech et Agadir et le chantier relatif au développement du réseau autoroutier pour relier Marrakech à Dakhla, permettront l'amélioration de la connectivité routière du nord du pays vers son sud. 

En effet, dans son discours, le souverain a estimé "inconcevable qu’en dépit de la centralité géographique de la Région d’Agadir, en dépit de ses ressources, de ses potentialités, certaines infrastructures de base s’arrêtent à la hauteur de Marrakech".

Par conséquent, le roi Mohammed VI a appelé "à une réflexion sérieuse sur l’établissement d’une liaison ferroviaire entre Marrakech et Agadir, en envisageant la perspective d’une extension ultérieure au reste des Provinces du sud. Nous préconisons aussi le développement du réseau routier que nous renforçons d’ores et déjà par la mise en place de la voie express Agadir-Dakhla".

Cette ligne, a souligné le souverain, "contribuera non seulement au désenclavement de l’ensemble de la région, mais surtout à son développement et à son essor économique, en dynamisant notamment le transport des personnes et des marchandises et en apportant un soutien aux secteurs économiques en général, aux activités d’export et au tourisme en particulier. Ce projet d’infrastructure ferroviaire constituera enfin un levier essentiel pour la création de nombreux emplois, non seulement dans la Région de Souss, mais aussi dans toutes les zones avoisinantes". 

 Qu'en pensent les transporteurs ? Quel impact cela aura-t-il sur leur activité? et comment géraient-ils leurs trajets jusqu'à présent? Micro-trottoir...

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages