A lire aussi

19-08-2019 18:30

Soudan: La dissolution du Conseil militaire reportée de 48 heures

La dissolution du Conseil militaire de transition au Soudan et la formation du Conseil souverain…
Rejoignez nous sur :
Économie

L’annonce a été faite au Finlandia Hall à Helsinki où se déroulait le Forum mondial de l’économie circulaire, du 3 au 5 juin.

La Finlande passe à l’attaque. Business Finland, le bras armé de son ministère des Affaires étrangères chargé de la promotion des exportations et des investissements extérieurs, commencera officiellement ses activités au Maroc en septembre prochain. C’est-à-dire exactement un mois après l’entrée en fonction de Pekka Hyvonen, nouvel ambassadeur de ce pays scandinave à Rabat, qui remplace l’actuelle ambassadrice Anne Vasara appelée à d’autres fonctions. L’annonce a été faite aux «Inspirations ÉCO» par celui qui sera très probablement nommé directeur de la représentation marocaine. Cela s’est notamment passé la semaine dernière au Finlandia Hall au centre-ville d’Helsinki où se déroulait, du 3 au 5 juin, la troisième édition du Forum mondial de l’économie circulaire, en présence de 2000 personnes venues de 90 pays.

Un directeur polyglotte qui connait le Maroc
À cette occasion, ce polyglotte qui a déjà servi Business Finland dans plusieurs pays et qui connait un peu le Maroc pour y avoir travaillé pendant six mois, a déclaré sous le sceau de l’anonymat, «nous serons certainement à Casablanca à partir du mois d’août pour le choix de notre local ainsi que son équipement. Et pour cela j’ai déjà ma petite idée sur le quartier où nous serons installés. Mais il faudra certainement attendre septembre pour démarrer le travail. Désolé, je ne peux pas en dire plus, parce que je n’ai pas encore été officiellement désigné». Par contre, son collègue Risto Huhta-Koivisto, directeur des Écosystèmes Bio et Économie circulaire de Business Finland, est lui allé dans le détail du projet d’installation de Business Finland à Casablanca. Il a d’abord révélé que les recrutements sont en cours de finalisation et que l’équipe démarrera avec deux personnes : l’une de nationalité marocaine s’occupera de l’interface locale, tandis que l’autre finlandaise sera chargée de mettre le tout en musique, conformément aux standards de Business Finland. Il a aussi ajouté que «l’antenne casablancaise de Business Finland va travailler suivant une démarche séquencée en trois étapes». La première va consister à déterminer les besoins réels du marché marocain en matière de transition énergétique et de développement durable. La seconde étape consistera à aller au contact de ceux qui ont ces besoins pour leur faire des offres dans les domaines où la Finlande a de très bonnes solutions qui ont déjà fait leurs preuves. «Si nécessaire, nous serons prêts à recruter de nouvelles compétences pour accompagner la mise en oeuvre de nos solutions», avance Risto. Enfin, dans certains cas, Business Finland Casablanca est prête à déployer une carte très importante en matière de négociation et de business. «La représentation marocaine pourrait, en effet, mobiliser des financements internationaux pour réaliser ses projets au Maroc», selon Risto. Cela dépendra notamment de la taille du projet, du degré d’implication de Business Finland dans ce projet et de la nécessité de faire appel à une ou plusieurs société(s) finlandaise(s) pour sa réalisation. Si ces trois conditions sont effectivement réunies, alors, tous les démembrements de l’écosystème de Business Finland seront mobilisés, y compris tous les fonds qui y figurent, pour accompagner le projet, explique Risto qui indique que «le financement se fera toutefois au cas par cas». C’est à dire que selon le projet, le Fonds qui sera mobilisé sera différent. Un même fonds ne pourra par exemple financer un projet dans l’économie circulaire et dans la production d’énergie à partir du solaire.

Le Maroc deuxième pays d’implantation en Afrique
Tout ceci étant précisé, il faut noter que les services de Business Finland couvrent plusieurs domaines, notamment la foresterie et les récoltes intelligentes, le traitement des déchets et de la biomasse, la transformation de plantes en bioénergies et des déchets en centrales énergétiques, la distribution d’énergie, la création de solutions hors réseau (off grids), la production de biocarburant et de biogaz, les compteurs intelligents, le stockage d’énergie, l’alimentation de secours et la différentes prestations dans la construction durable. Signalons aussi que le Maroc sera le second pays en Afrique, après l’Afrique du Sud où Business Finland aura une représentation. Chez les Bafana Bafana, Business Finland a notamment commencé à travaillé dans les domaines de la valorisation des déchets en énergie (biogaz, gaz de décharge, incinération), de la biomasse forestière et des réseaux intelligents à travers des PPP. En 2017, les commandes décrochées par Business Finland ont mobilisé 70 entreprises finnoises et généré 700 millions d’euros (M€) dont 250 M€ au Vietnam, 200 M€ en Indonésie, 150 M€ au Mexique et 100 M€ dans d’autres marchés prioritaires.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages