A lire aussi

12-07-2019 20:26

Euromoney. AWB élue "Meilleure banque au Maroc" pour la 9e fois

Le Groupe Attijariwafa bank a remporté, récemment à Londres, le prix de la "Meilleure banque au…
Rejoignez nous sur :
Économie

L’opération d’accueil des MRE se déroulera du 15 juin au 15 septembre. Plus de 3,2 millions de passagers et plus de 740. 000 véhicules sont attendus. Les autorités marocaines et espagnoles multiplient les réunions avec tous les intervenants (Croix rouge et Croissant rouge, compagnies maritimes, autorités portuaires etc...) pour assurer le succès de l’opération Marhaba.

Les autorités marocaines et espagnoles se préparent pour accueillir une nouvelle édition de l’opération Marhaba 2019. La commission mixte maroco-espagnole en charge de l’opération s’est réunie mardi à Madrid. Les pronostics des deux autorités tablent sur un nouveau chiffre record de l’affluence des Marocains du monde. Il est même prévu que le record de la dernière édition de plus de 3,2 millions de passagers et environ 740.000 véhicules ayant emprunté ce passage, soit pulvérisé. La fête de l’Aïd Al Kébir, qui tombe durant le mois d’août, serait l’une des causes de ces prévisions à la hausse des arrivées de Marocains du monde via le détroit de Gibraltar. Dans cette optique, la fluidité et la sécurité semblent être le mot d’ordre de cette opération qui boucle cette année sa 30e édition. Durant cette rencontre, le wali directeur en charge de l’immigration et de la surveillance des frontières, Khalid Zerouali a présenté aux autorités espagnoles les mesures mises en place par le royaume pour assurer le bon déroulement de cette opération.

Du côté espagnol, environ 21.000 agents répartis entre les forces de l’ordre, personnel médical et de la Croix rouge ainsi que des traducteurs, seront mobilisés durant cette opération. Celle-ci démarre officiellement le 15 juin et prend fin le 15 septembre. Toutefois, les deux parties s’attendent à un grand déplacement des MRE en provenance de l’Espagne au début du mois de juin, coïncidant avec la fin du ramadan et Aïd Al Fitr. Il est à souligner que neufs ports espagnols participent à cette opération, en l’occurrence Algésiras, Tarifa, Alicante, Almeria, Malaga, Motril, Valence, Sebta et Mélilia. Concernant la flotte, 7 compagnies maritimes participent à cette opération avec 34 bateaux opérationnels sur 15 lignes maritimes. Au sujet des jours dits critiques où une fréquentation inhabituelle des ports est prévue, la commission a estimé que ceux-ci coïncideront avec les dates suivantes : du 27 au 30 juillet et les 1,2, 3, 4, 5, 6, 9 et 10 août. En somme, il s’agit des jours de pointe où le trafic sera dense et le temps d’attente plus long.

À cet effet, les autorités marocaines et espagnoles ont rappelé que le principe d’interchangeabilité des billets sera adopté durant cette période. De plus, un emplacement spécial, d’une capacité de 2.000 véhicules et 10.000 passagers, sera disponible au port d’Algésiras durant cette période de haute fréquentation. Concernant la phase retour, le grand rush est attendu du 30 août au 2 septembre. L’année dernière, le port de Tanger-Med était victime de son succès et un grand cafouillage a touché l’organisation de la phase retour. Les autorités marocaines et espagnoles n’ont par conséquent de cesse d’encourager les passagers à organiser préalablement leur voyage pour éviter les longues files d’attente aux ports. Or, le système actuel adopté par les compagnies maritimes, permettant de faire embarquer le premier venu après avoir acquis le billet sur place, lèse les voyageurs ayant programmé leur déplacement à l’avance.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages