A lire aussi

15-08-2019 15:01

L'ambassadeur du Qatar remet ses lettres de créance à Bourita

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, a reçu,…
Rejoignez nous sur :
Économie

Lors de la séance plénière du parlement, Lahcen Daoudi a été interpellée sur la question de la contrebande, de ses implications sociales et fiscales. Ainsi, le ministre délégué auprès du chef du gouvernement, chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, la contrebande est une «fatalité», ceux qui s’y aventurent sont «obligés, au vu du contexte économique, pour fuir la misère et la pauvreté» a-t-il indiqué. Il assure que le gouvernement va «faire en sorte que les «marocains puissent trouver une alternative dans l’économie formelle». 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages