A lire aussi

19-11-2018 09:44

Takrim 2018. Rachid Yazami primé au Koweït

L'inventeur marocain Rachid Yazami a remporté le prix "Innovation scientifique et technologique"…
Rejoignez nous sur :
Économie

Le Salon du bois se poursuit jusqu’au 4 novembre, à Meknès.  160 exposants sont au rendez-vous.  Déjà,  deux conventions  ont été signées avec l’AFPA et l’AFPIA en France pour la formation et l’accompagnement des artisans pour la modernisation et l’amélioration de la qualité de leurs produits.

plus grand salon du bois en Afrique, organisé à Meknès du 25 octobre au 4 novembre, a démarré sous de bons auspices.  Inauguré vendredi dernier en présence du ministre du Tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale, Mohamed Sajid, du ministre de la Culture et de la communication, Mohamed Laaraj,  des élus de la région, et de plusieurs délégations des pays d’Europe et d’Afrique, réunit tous les compétences concernées par la fabrication des produits en bois. Le budget dédié à cette manifestation est de 3,2 millions de DH. Lors des deux premiers jours et malgré les mauvaises conditions climatiques, le Salon international du bois a déjà accueilli plus de 3.000 visiteurs, selon les premières estimations des organisateurs. Cet événement,  qui connaît la participation de plus de 160 exposants, se veut une plateforme d’échange d’expériences et d’expositions entre artisans du Maroc et de plusieurs pays ( Italie, Espagne, Gabon, Côte d’Ivoire et  Égypte). Mohamed Sajid a souligné l'importance de ce salon qui en est à sa troisième édition, dans la promotion de l'authenticité et l'originalité des produits de l'artisanat marocain, ajoutant que son organisation à Meknès est motivée par la bonne réputation de la cité ismaélite dans le domaine de l'artisanat. «Cette manifestation est en train de devenir un rendez-vous international au vu de l'importante participation d'artisans étrangers à cette troisième édition. Sachant qu’avec ce genre de manifestation et des efforts des chambres d'artisanat, dont celle de Fès-Meknès, le secteur de l'artisanat va connaître un nouveau décollage», indique Sajid. Le salon offre l'occasion de mettre en valeur le potentiel du secteur de l'artisanat marocain, lequel emploie près de 2,3 millions de personnes au niveau national, a indiqué le ministre. «Ce salon qui connaît une forte participation d'artisans et de professionnels du bois ambitionne de promouvoir davantage l'image de l'artisanat marocain, connu pour son authenticité et la qualité de ses produits», renchérit  le président de la Chambre de l’artisanat, Abdelmalek Bouteyine. Avabt d’ajouter, «c’est une occasion pour les artisans et les professionnels de découvrir les dernières nouveautés en la matière et d'échanger avec leurs homologues marocains et étrangers les expériences sur les plans de la production et de la commercialisation».

Deux conventions de partenariats avec la France
Cette manifestation qui est initiée par la Chambre d’artisanat de la Région Fès-Meknès et s’étend sur une superficie de 6.600 m², vise à promouvoir les produits de l'artisanat du bois, attirer les investissements étrangers, relancer le potentiel créatif et artistique des artisans, renforcer l’échange d'expériences et le transfert de savoir-faire, dynamiser le marché de l’artisanat du bois, améliorer la compétitivité du secteur et appuyer les initiatives privées. Le choix de la ville de Meknès pour l’organisation de ce Salon du bois a été dicté par l’existence, à proximité, de forêts de cèdres du Moyen Atlas et par le grand savoir-faire des artisans en matière de travail artistique et utilitaire du bois. Les 160 participants dans cette édition représentent une pléiade d’artisans menuisiers, de petites et moyennes entreprises artisanales spécialisées dans le travail du bois, de coopératives professionnelles et d’acteurs spécialisés dans la vente de matériel technique de menuiserie et d’ébénisterie. Il est à noter que l’artisanat génère des revenus pour plus de 105.100 artisans au niveau de la Région Fès-Meknès. Le chiffre d’affaires de l’artisanat d’art de la région contribue à 17% du chiffre d’affaires national du secteur. Par ailleurs, deux conventions de partenariat ont été signées en marge de cette manifestation pour renforcer la formation des artisans et l'encouragement des jeunes entrepreneurs dans l'artisanat. La première convention a été signée avec l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) en France, cette dernière propose des formations professionnelles qualifiantes, sanctionnées par un titre professionnel du ministère du Travail français. Quant à la deuxième, elle a été signée avec l’association pour la Formation professionnelle des industries de l'ameublement (AFPIA). Elle vise entre autres à sensibiliser les artisans aux techniques de production et à l’ensemble des procédés et des moyens mis en œuvre dans la fabrication de produits. Elle a aussi pour objectif la recherche de solutions techniques, économiques et organisationnelles aux problèmes susceptibles de surgir dans la fabrication industrielle des produits d’artisanat.  

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages