A lire aussi

18-12-2018 12:55

Attentat de Strasbourg : Deux mois de prison ferme pour un jeune ayant publié des messages haineux

Un jeune homme de 18 ans a été condamné à deux mois de prison ferme à Strasbourg pour "apologie du…
Rejoignez nous sur :
Économie

Le coup d’envoi de ce tout premier appel à projets dans le solaire thermodynamique dans l’industrie a été donné, mardi dernier à Casablanca, lors d’un workshop organisé par le cluster solaire et ses partenaires. Les détails.

C’est parti pour le Morocco CSP- KIP, la déclinaison nationale du Mena CSP-KIP, qui couvre le royaume, la Tunisie, la Jordanie et la Palestine. Le lancement officiel de ce tout premier appel à projets au Maroc  destiné au solaire thermdoynamique dans l’industrie a eu lieu mardi dernier à Casablanca, lors d’un workshop organisé par le cluster solaire en partenariat avec la Banque mondiale, le Climate Investment Funds, Ernest & Young et le Fraunhofer. L’initiative, dotée d’un budget de 20 MDH, vise à encourager les entreprises industrielles de différents secteurs à intégrer la technologie du solaire pour en produire de la chaleur, de la vapeur ou encore du froid négatif. Les 5 entreprises qui seront sélectionnées dans le cadre de cet appel à projets pourront avoir accès à une assistance technique et un appui financier plafonné à 4 MDH, qui pourra couvrir jusqu’à 50% de leur budget d’investissement.

C’est ainsi que durant tout le workshop, des experts du Fraunhofer et d’Ernest & Young ont accompagné les participants dans le renforcement de leurs capacités à élaborer des études de faisabilité du CSP à usage industriel, tout en mettant un focus sur l’élaboration des audits énergétiques dans l’industrie. Le projet Morocco CSP-KIP vise à promouvoir les technologies CSP à usage industriel en adoptant un plan d’actions structuré autour de quatre axes. Le premier axe qui est une étude d’évaluation du potentiel d’intégration du CSP dans les secteurs économiques marocains est en cours auprès de grands acteurs industriels nationaux. Ses résultats seront présentés prochainement. Le second qui est l’appui à l’installation de projets pilotes CSP à usage industriel à travers le Small Grant Program géré par le cluster solaire était au cœur du workshop. Comme déjà indiqué, les industriels qui seront sélectionnés pourront bénéficier d’un appui financier et d’une assistance technique pour se doter d’installations CSP à petite et moyenne échelles. Le troisième axe porte sur le renforcement de capacités.

À ce niveau, plusieurs workshops sont programmés en faveur des développeurs et utilisateurs de technologies CSP industriel. Enfin, dans le quatrième et dernier axe du Morocco CSP-KIP consacré au networking et à la communication, les projets pilotes qui seront installés dans le cadre du programme pourront avoir accès à des évènements de networking et une communication à grande échelle. Pour candidater, les industries intéressées peuvent s'adresser au cluster solaire via son site www.clustersolaire.ma. Celles qui ont déjà des références en audits énergétiques industriels et installation de projets CSP à usage industriel seront privilégiées. Rappelons que le Morocco CSP-KIP est lancé en partenariat avec la Banque mondiale, Ernest & Young et le Fraunhofer, dans le cadre du programme MENA CSP-KIP qui vise à encourager l’usage des installations CSP dans les secteurs industriels pour une meilleure efficacité énergétique. Ce dispositif vient en renfort aux deux autres programmes gérés par le cluster solaire : le Fast Track to Market et le programme Helios. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages