A lire aussi

10-12-2018 10:43

La communauté juive célèbre la hiloula à Taroudant

La communauté juive marocaine a organisé, dimanche, dans la commune de Tinzirt, province de…
Rejoignez nous sur :
Économie

De nouvelles listes des brevets d’aptitude ainsi qu’un registre central des marins seront créés. Un système de normes de qualité relatif aux certificats d’aptitude sera aussi instauré.

La marine marchande met enfin en œuvre les engagements déjà pris par le Maroc en matière de qualification des gens de mer. Un nouveau décret portant sur la délivrance des certificats et des brevets d’aptitude ainsi que des conditions requises pour l’exercice de la profession de marins à bord des navires de commerce est devenu applicable après son approbation fin juin dernier.

Pour le département de l’Équipement qui a élaboré la nouvelle réglementation, les nouvelles dispositions «feront en sorte que le secteur des transports maritimes soit plus sûr, préserve de l’environnement, efficace et durable». À cet enjeu de taille, un autre non moins important a été derrière cette refonte du statut des marins à bord des navires de commerce, qui est dicté par l’audit attendu de l’organisation maritime internationale. L’instance internationale devra en effet vérifier la conformité de la nouvelle réglementation «en termes de transposition de la convention «STCW» sur les normes de la formation et de délivrance des brevets aux gens de mer», selon le nouveau décret.

Plusieurs mesures nouvelles sont applicables depuis janvier 2017 concernant la formation des gens de mer ainsi que la liste des diplômes requis pour exercer à bord des navires de commerce. Non seulement le capitaine et les divers catégories d’officiers à bord sont concernés mais également les marins qualifiés ainsi que les matelots électrotechniciens qui sont chargés de l’appui au sein des navires. Deux nouveaux arrêtés devront quant à eux être appliqués avant la fin de cette année en vue de fixer la liste des brevets et leurs modèles-types. Reste à compléter aussi les modalités selon lesquelles les titulaires des certificats d’aptitude doivent maintenir leur niveau de compétence professionnelle pour leur permettre de proroger la validité des titres maritimes qu’ils détiennent. Un registre central des brevets d’aptitudes des marins sera créé avec comme souci la vérification de l’authenticité des reconnaissances délivrées. Il est à noter surtout que les établissements dans lesquels sont dispensées les formations maritimes nécessaires formeront la base du nouveau système de qualité projeté par la marine marchande.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages