A lire aussi

22-10-2018 13:06

Tariq Ramadan changera-t-il ses déclarations lors de l'audience de ce lundi ?

mo L’islamologue suisse d’origine égyptienne comparaîtra à sa demande aujourd’hui, devant les…
Rejoignez nous sur :
Crédit Agricole Fellah Trade
Économie

La journée d’études dédiée à la réflexion sur «La révision de la Charte et la réforme des Centre régionaux de l’investissement (CRI)» s’est tenue, ce mercredi 4 juillet à Rabat, en vue de penser la contribution de ces établissements dans l’investissement au niveau des régions.

S’est ouverte, ce mercredi 4 juin en l’absence des deux premiers concernés, les ministères de l’Intérieur et celui des Finances en l’occurrence, la journée d’études sur le rôle des CRI dans le développement socioéconomique du royaume. Cette journée - qui doit sondéroulement au report de la réunion prévue par la Commission des finances au sein de la Chambre des représentants, est animée par l’ambition d’ouverture d’un large débat portant sur les axes stratégiques en vue d’affermir le rôle des CRI. L’encouragement de l’investissement sur le plan régional et la contribution à promouvoir le potentiel des territoires régionaux, comme le souligne le portail national des collectivités territoriales, a mobilisé les parlementaires représentant leurs partis respectifs. Il n’est d’ailleurs pas fortuit que la réforme des CRI a constitué un point essentiel évoqué dans le cadre du bilan annuel du gouvernement présenté lundi dernier (2 juin) par son chef, Saâdeddine El Othmani, himself. Le numéro un du gouvernement a fait savoir dans ce sens que les CRI doivent faire partie de la dynamique globale du développement socioéconomique en promouvant les investissements étrangers comme à l’échelle nationale afin de stimuler les opportunités d’emploi dans le pays. Aussi a-t-il fait savoir que le gouvernement s’apprête à étudier un projet de loi visant à rendre public le statut des CRI. Projet qu’il soumettra à délibération au Parlement. «Pour la première fois, nous opterons pour un Plan national de l’employabilité qui inclura divers secteurs et intervenants avec un esprit de convergence des programmes». Ce qui se traduit par la volonté du gouvernement à impliquer les CRI aussi bien dans leur tâche de rendre service aux entreprises que dans la lutte contre le chômage et la crise de l’emploi.

En vue de rendre effectives les visions du gouvernement, les parties prenantes à cette journée d’études qu’a abritée le Parlement, ont dressé plusieurs recommandations quant à l’égalité et l’équité dans l’accès à l’investissement public. Sur ce point il a été appelé à enrichir la Charte de l’investissement par des mesures claires pour garantir une répartition juste et équitable des investissements sur les différentes régions du royaume. Ce qui permettra de minimiser les disparités et les écarts entre les divers secteurs. 

En guise de recommandations, figurent aussi la nécessité de diversifier les offres d’investissements en tenant compte des spécificités de chaque région, ainsi que la complémentarité et la cohésion entre les différents acteurs censés être impliqués dans la concrétisation de la réforme des CRI. Enfin, les intervenants ont pointé du doigt l’impérativité de rendre plus souple les procédures juridiques et par conséquent, plus encourageant l’investissement. Sachant bien que quatre régions seulement s'accaparent de la part du lion, soit 80%, et contribuent majoritairement à la richesse du Maroc.

Credit Agricole Fellah Trade 201/ 2019

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages