A lire aussi

18-06-2018 08:20

Le candidat kurde à la présidentielle attaque Erdogan à la TV d'Etat

Candidat à l'élection présidentielle turque dans une semaine, le leader du parti prokurde…
Rejoignez nous sur :
Économie

Lancée le 1er avril jusqu’au 31 mai 2018, l’opération vise à simplifier cette obligation légale et permettra à l’État d’économiser les charges. Plus de 4 millions d’avis sont collectés annuellement.

En partenariat avec la Trésorerie générale du royaume (TGR), le Centre monétique interbancaire (CMI) vient de lancer l’opération de paiement multicanal des taxes locales 2018. Le CMI confirme ainsi pour la 3e année consécutive son rôle d’opérateur multicanal de cette opération et ceci au profit de toutes les banques ainsi que les réseaux de proximité. Globalement, ladite opération s’inscrit dans le cadre de la politique nationale de dématérialisation et de digitalisation du processus de paiement des taxes. Celle-ci vise à simplifier cette obligation légale et permettra à l’État d’économiser les charges puisque ce ne sont pas moins de 4 millions d’avis qui sont collectés annuellement. Une importante partie de cette collecte est assurée par le CMI qui ambitionne de faire croître davantage le nombre d’avis collectés grâce à son service de paiement multicanal Fatourati.

Une offre globale
L’offre du CMI comprend le paiement en ligne par carte bancaire, locale et internationale via le site de la TGR, les guichets automatiques bancaires (GAB), les sites e-Banking, les applications de mobile Banking et les nouvelles applications Mobile Paiement, les banques ainsi que les points de service de proximité. Tous ces services permettent le paiement en espèce par débit de compte ou par carte bancaire. En dehors du paiement en ligne, plus de 8.500 points physiques destinés à l’encaissement ont été mis à la disposition du contribuable. En ce qui concerne les frais de service, ils sont gratuits en cas d’utilisation des canaux digitaux cités. En cas de paiement via les agences bancaires et les points de proximité, le service est payant au prix de 15 DH/TTC. Pour mémoire, la plateforme Fatourati est utilisée par la TGR pour l’encaissement de la taxe professionnelle, de l’amende transactionnelle et forfaitaire (ATF) et de la taxe douanière. Cette plateforme sert également la Direction générale des impôts pour l’encaissement d’autres services. Il s’agit de la vignette, la TVA/IR/IS et les droits d’enregistrements. Selon le CMI, plus de 800 entreprises et administrations marocaines dont les trois opérateurs télécoms, les régies et sociétés de distribution d’eau et d’électricité et autres administrations publiques utilisent aussi Fatourati.

GCAM Engagés pour une citoyenneté accomplie

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages