A lire aussi

10-12-2018 15:01

Flash hebdomadaire

Image par défaut
Marché Actions A quelques semaines avant la fin de l’année, le statu quo règne encore. Le principal…
Rejoignez nous sur :
Économie

 

Le Banque africaine de développement vient de débloquer un prêt de 200 millions d’euros en faveur du Maroc. Le but est de financer le Programme d’appui au développement inclusif et durable des filières agricoles (PADIDFA).

L e Maroc vient de recevoir un gros chèque de la Banque africaine de développement. Le Conseil d'administration de la BAD a approuvé, ce mardi 15 mai, un important prêt pour financer le Programme d’appui au développement inclusif et durable des filières agricoles (PADIDFA).  D’un montant de  200 millions d’euros, l’enveloppe devra permettre la création d’emplois en zones rurales par le développement inclusif de chaînes de valeur agricoles. À l’horizon 2030, ce projet devra permettre de porter le niveau des exportations agricoles du royaume à 45 MMDH. Toujours dans le cadre de ce projet, il est prévu à l’horizon 2020 de mobiliser plus de 4 MMDH d’investissements privés en faveur du secteur agricole pour, in fine, créer des dizaines de milliers d’emplois pour les jeunes et les femmes en milieu rural.

La BAD, un partenaire de longue date du Maroc
En outre, ce nouveau prêt qui s’inscrit dans les orientations de la nouvelle stratégie d’appui de la BAD au Maroc pour la période 2017-2021 devra également permettre de renforcer la gestion des ressources en eau soit une économie de 990 millions m3 d’eau dans les 10 ans à venir, indique un communiqué de l’institution financière panafricaine. «Créer de l’emploi et en particulier de l’emploi durable et de qualité pour les jeunes et les femmes en milieu rural est une priorité stratégique de la Banque africaine de développement en Afrique du Nord», a déclaré Mohamed El Azizi, directeur général de la Banque africaine de développement pour la région Afrique du Nord. Pour sa part, la responsable-pays de la Banque au Maroc, Leila Farah Mokaddem, a indiqué que ce projet est une contribution importante dans la mise en œuvre du Plan Maroc vert. «Nous passons ainsi d’une logique de production à une logique de transformation avec une plus grande valeur ajoutée», a-t-elle précisé à ce propos. Pour rappel, le partenariat entre le Royaume du Maroc et le Groupe de la Banque africaine de développement qui dure depuis près d’un demi-siècle compte plus de 160 projets et programmes totalisant un engagement financier de près de 10 milliards de dollars.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages