A lire aussi

23-05-2018 10:30

Légère hausse de l'Indice des prix

L'Indice des prix à la consommation (IPC) a enregistré au cours d'avril dernier une hausse de 0,3%…
Rejoignez nous sur :
GCAM Engagés pour des financements responsables
Économie

En voie de démantèlement depuis 2013, le système de compensation est en train de vivre ses dernières années. Au 31 mars 2018, le montant de la subvention allouée à la Caisse de compensation, a été de 2,241 milliards de DH, 1,7 milliard de DH pour le gaz butane et 541 millions pour le sucre. L’analyse de la structure des prix du gaz butane fait ressortir que la moyenne de la subvention unitaire par bouteille de 12 kg a diminué de 3,41% au cours des quatre premiers mois de l’année 2018 par rapport à la même période de l’année 2017. Ainsi, le prix de cette subvention unitaire au titre du mois d’avril 2018, a enregistré une hausse de 3,46% par rapport au mois de mars 2018, et une baisse de 6% par rapport au même mois de l’année 2017. En analysant également les courbes d'évolution des subventions unitaires des trois dernières années, on constate que la subvention unitaire des quatre premiers mois de l’année 2018, est en baisse par rapport à la même période de 2017, mais reste globalement élevée par rapport à l’année 2016.

L’évolution de la charge de compensation du sucre consommé est proportionnelle à celle de la consommation du sucre sous ses quatre principales formes: sucre, pain, morceaux, lingot et granulé. Ainsi, l’évolution aussi bien des quantités qu’en valeur, relative aux mois de janvier et février 2018 comparée à la même période pour l’année 2017, a enregistré une légère hausse d'1%. La charge de compensation relative au sucre des deux premiers mois de l’année 2018 s’est élevée à 529 millions de DH contre 522 millions pour la même période en 2017.

La charge de compensation du gaz butane estimée les mois de mars et avril 2018, enregistrera une baisse de 16% par rapport à la même période de l’année 2017, due en majeure partie à une baisse de la subvention unitaire du gaz butane. Ainsi, la charge de compensation globale (réalisée et estimée) pour le gaz butane des quatre premiers mois de l’année 2018, sera marquée par une baisse de 2,46% comparée à la même période de l’année 2017. Quant à l’évolution de la charge estimée et réalisée pour le sucre durant la même période, elle enregistrera une augmentation d'1% comparée à la même période de l’année 2017. A noter qu’à fin mars 2018, le montant des créances non encore payées, dues aux sociétés de gaz butane et de sucre, est de 2,668 milliards de DH avec 2,206 MMDH sur le gaz butane, 462 MDH sur le sucre. Les créances non payées représentent deux mois environ de subvention pour le gaz butane et le sucre.

GCAM Monde rural

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages