A lire aussi

18-06-2018 10:54

Six nouvelles licences délivrées à Jerada

Le ministère de l’Énergie, des mines et du développement durable vient de délivrer à cinq sociétés…
Rejoignez nous sur :
GCAM Engagés pour des financements responsables
Économie

En 2016, la bancassurance a poursuivi son ascension en réalisant un chiffre d’affaires global de 8,04 MMDH, représentant une progression de 14% par rapport à 2015.

L’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS), vient de dévoiler les chiffres de la bancassurance au titre de l’exercice 2016. Il ressort de la note de synthèse, réalisée sur la base des chiffres et données communiqués par le réseau de la bancassurance dans le délai réglementaire du 30 avril 2017, envoyée à la presse, qu’en 2016, la bancassurance a poursuivi son ascension en réalisant un chiffre d’affaires global de 8,04 MMDH, représentant une progression de 14% par rapport à 2015. En 10 ans, entre 2007 et 2016, elle a presque doublé sa production. Sa part, dans l’ensemble des primes du marché, de 23% en 2015 a été maintenue en 2016 en s’alignant sur la hausse exceptionnelle du volume des primes du secteur qui a atteint le montant de 35,10 MMDH contre 30,42 en 2015. En revanche, la contribution de la bancassurance dans la collecte des primes «Vie et capitalisation» dans le chiffre d’affaires du secteur a accusé une baisse en passant de 60,40 à 52%, suite à l’effort fourni par le réseau classique au niveau de ce créneau. En effet, 7,41 MMDH ont été réalisés par le réseau bancaire sur 14,29 MMDH de primes «Vie et capitalisation» du secteur en 2016, contre 6,3 MMDH réalisés sur un total de 10,5 MMDH en 2015. Les onze banques agréées pour la présentation des opérations d’assurance ont généré un volume de primes de 8 MMDH, soit une progression de 14% par rapport à l’exercice précédent. En revanche, le montant des commissions encaissées par les banques, qui s’élève à 366,86 MDH au titre de l’exercice 2016, a connu un taux de progression de 18% par rapport à 2015.

 

Le taux de progression du chiffre d’affaires par catégorie d’assurances réalisé par les banques n’a pas connu de changement entre 2015 et 2016 pour la «Vie-capitalisation» (+15,12%), et «Assistance» (+5,77%). Par contre, celui de la catégorie d’assurance «Crédit», après une progression de 125% au titre de l’exercice précèdent, a enregistré une baisse de 11% en 2016 et celui de la «Maladie Accidents Corporels» n’a augmenté que de 12% contre 17% en 2015. S’agissant de l’apport des banques aux entreprises d’assurance, il faut noter que les primes collectées par les banques au profit de l’ensemble des entreprises d’assurance ont représenté 8 MMDH, soit 23% du total des primes reçues par ces dernières. Sur ce chiffre, l’apport indirect des captives des banques, huit (8) au total actuellement rattachées à des établissements bancaires, s’est élevé à 2,6 MMDH dont 682 millions seulement en assurances «Non-vie». Pour ce qui est de la production des sociétés de financement, les deuxièmes acteurs du marché qui exploitent exclusivement la branche Vie-capitalisation, elles ont totalisé un chiffre d’affaires de 13,63 MDH, en progression de 11,7% par rapport à l’exercice précédent. Leurs captives ont directement collecté 13,6 millions DH au profit des entreprises d’assurance, tandis que l’apport des captives des autres sociétés de financement, qui n’ont pas demandé un agrément, s’élève à 455 MDH. Enfin, s’agissant des associations de microcrédit, elles octroient des prêts aux montants très limités et qui sont destinés à des personnes considérées comme économiquement faibles. Sur un total de 13 associations, une seule «Al Baraka» est actuellement autorisée à présenter les opérations d’assurance en commercialisant les produits «d’assurances de personnes», le «vol» et «l’incendie» contractés par ses clients.   

GCAM Monde rural

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages