A lire aussi

19-02-2018 10:49

Les pistes de la réforme

La réforme de la haute fonction est imminente. Une commission est en train de finaliser les…
Rejoignez nous sur :
Économie

Le niveau d’activité entrepreneuriale au Maroc est passé de 5,6% en 2016 à 8,8% en 2017, améliorant de manière significative le classement du royaume dans le dernier rapport du Global Entrepreneurship Monitor (GEM).

La plus grande étude sur l'entrepreneuriat dans le monde, connue sous le nom de Global Entrepreneurship Monitor (GEM), a été présentée le 31 janvier à Séoul (Corée du Sud). L’enquête 2017/18 a couvert  54 pays, représentant 67,8% de la population globale et 86% du PIB mondial. L’équipe marocaine du GEM a été représentée par cinq enseignants chercheurs de la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales Ain Chock. Pour le cas du Maroc, les résultats de l’enquête révèlent une accélération de la dynamique entrepreneuriale. «Le Maroc présente des indicateurs relatifs à la culture entrepreneuriale et au potentiel entrepreneurial assez élevés. Le pays a connu une accélération notable de son niveau d’activité entrepreneuriale qui passe de 5,6% en 2016 à 8,8% en 2017 améliorant de manière significative son classement à l'échelle internationale», indique un communiqué du GEM diffusé depuis Séoul.

Toutefois, comme l’ont d’ailleurs confirmé les anciennes éditions dudit rapport, l’indice de l’entrepreneuriat féminin demeure relativement faible, de même que le potentiel de création d’emplois et d’internationalisation des entreprises. Par ailleurs, l’étude, tout en relevant l’existence de politiques publiques de plus en plus favorables à l’activité entrepreneuriale, recommande une amélioration de l'écosystème national, en développant notamment les systèmes d’éducation et de formation, du transfert technologique, de l’accès au financement et du dispositif d’accompagnement entrepreneurial. À l’échelle mondiale, le rapport 2017/18 relève que les niveaux d'entrepreneuriat restent stables ou en hausse avec une prédominance de l’entrepreneuriat motivé par l’opportunité. On retient également une baisse inquiétante du potentiel de création d'emplois, en particulier dans les économies axées sur les facteurs. Globalement, l’entrepreneuriat autonome est passé de 43% en 2016 à 64% en 2017. Ces constats pourraient indiquer que de plus en plus d'entrepreneurs choisissent d'opérer pour leur propre compte ou en tant que membres d'un réseau dans la mesure où la technologie et les modes de vie le permettent. Ils mettent en évidence la nécessité pour les pouvoirs publics de reconsidérer leurs politiques et programmes liés à l'écosystème entrepreneurial. Il est à rappeler enfin que le Rapport GEM Maroc 2017/2018 sera publié le 18 avril prochain.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages