A lire aussi

22-05-2018 10:10

CGEM : Le programme africain des candidats !

Poursuivre l’expansion économique du Maroc sur le continent, appuyer la candidature du royaume à la…
Rejoignez nous sur :
GCAM Engagés pour des financements responsables
Économie

Les responsables des Centres régionaux d’investissements (CRI) sont en attente d’une série de limogeage. Le but est de redonner un nouveau souffle en termes de gestion à ces institutions.

Les prémices d’une réforme au niveau des CRI ne datent pas d’aujourd’hui mais de presque deux mois déjà (18 décembre 2017/3 janvier) et ce, en application des Hautes instructions royales appelant à faire des propositions sur la réforme et la réhabilitation des CRI pour qu’ils puissent booster les investissements et promouvoir le développement.

Une semaine encore (24 janvier), le chef du gouvernement, El Othmani, avait indiqué lors de la réunion de la Commission chargée de réformer les CRI que cette dernière faisait l’objet d’une poursuite de l’examen des différents aspects du chantier de réforme des Centres afin de soumettre une vision globale au roi Mohammed VI.

Par ailleurs, il aurait été enregistré plusieurs dépassements dont les plus saillants résident dans les refus d’accorder l’appui nécessaire aux investisseurs pour réaliser leurs projets respectifs.

Dans ce sens, la Commission chargé de réformer les CRI a relevé la présence de dysfonctionnements au niveau des procédures administratives. Ce qui a entravé la mise en œuvre de plusieurs projets au coût «de millions de dirhams» et constitué, par conséquent, une perte d’investissements importante pour le royaume.

Le rapport a aussi recensé une centaine de plaintes déposées par les investisseurs touchés par la lenteur des procédures. Des plaintesaussi bien écrites que verbales ont donc été destinées aux différentes institutions gouvernementales dont les ministères de l’Economie, de l’Energie et celui du Tourisme.

Dans la perspective d’une réforme des CRI en vue de booster les investissements et pallier les anomalies en termes de leur gestion, les prochains jours réserveraient l’écartement de plusieurs responsables à la tête des différents CRI du royaume.

Les  quelques directeurs qui ont voulu nous répondre ont déclaré être en réunion ! Certains ont affirmé que leurs CRI fonctionnent normalement tandis que d’autres ont été plus confiants, car respectueux des missions qui leur sont assignées.

GCAM Monde rural

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages