A lire aussi

22-02-2018 09:26

ventes de ciment : Baisse de 4,4% en janvier

Selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) du ministère de l’Économie, les…
Rejoignez nous sur :
Économie

Près de 8045 entreprises marocaines auraient succombé à la faillite en 2017. C’est ce qu’a révélé le bureau d’études « Inforisk », spécialisé en la collecte des données juridiques autour de l’activité commerciale des entreprises au Maroc.

La courbe des entreprises marocaines qui ont annoncé  le déclin de leurs activités a été plus que jamais descendante en 2017. La situation, selon l’étude réalisée par « Inforisk », est d’autant plus critique que l’année 2016. Un constat justifié par l’augmentation des entreprises qui ont déclaré leur faillite et qui a atteint 7.9%.

Les petites et les moyennes entreprises s’avèrent être les plus concernées par ces faillites. Ces dernières seraient, selon l’étude, victimes des retards enregistrés par l’Etat pour faire profiter ces entreprises des arriérés de paiement TVA et son non-respect des délais de paiement.

En 2017, le taux des faillites qui ont touché les petites entreprises a atteint 91%.  Les délais de paiement des entreprises de la part de l’Etat oscillant entre 6 et 10 mois ont été, entre autres problèmes, à la source de ce fait.

L’étude ajoute que depuis 2007, le nombre des entreprises dont le glas a sonné ne dépassaient pas 1730. Depuis, les chiffres ont monté pour atteindre 3000 en 2013, 4000 en 2014 et 8045 en 2017.

Toujours selon l’étude, l’année 2018 n’augure rien de bon quant au sort des PME en ce sens que les faillites n'y feront qu’augmenter !

Il est à noter qu’une solution définitive aux arriérés TVA du secteur privé a fait l’objet d’une convention signée, le 24 janvier à Rabat, entre le ministère des Finances, le GPBM et la CGEM.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages