A lire aussi

10-12-2018 11:55

L’Australie détrône le Qatar et devient premier exportateur mondial de gaz

L’Australie dépasse officiellement la Qatar et devient le premier exportateur mondial de gaz…
Rejoignez nous sur :
Économie

Les ministres européens des Finances ont validé une liste de 17 pays et régions non-européens, qui ne coopèrent pas dans la lutte contre l'évasion fiscale. Parmi ces 17 nations, on retrouve la Tunisie qui est sanctionnée par l’UE pour avoir favorisé des avantages fiscaux préférentiels au profit d'entreprises totalement exportatrices. Le pays du jasmin a exprimé son dénigrement et son étonnement suite à cette décision. Elle appelle l'UE à réviser ce classement qui «ne reflète pas les efforts de la Tunisie en matière de transparence fiscale mondiale».
Le pays pourrait être sujet à des sanctions immédiates. En effet, des prêts programmés par la Banque européenne de l'investissement en faveur de la Tunisie pourraient être suspendus, en plus d'un certain blocage de ce pays face à bon nombre de bailleurs de fonds européens. Dans un communiqué officiel, le ministère tunisien des Affaires étrangères a souligné que «les services techniques de l'Union européenne ont certifié auparavant la conformité du système fiscal tunisien et sa concordance avec les normes du Code de conduite européen dans ce domaine».
De son côté, le ministre tunisien de l'Investissement et la coopération internationale, Zied Laadhari, a déclaré à la presse qu’«un tel classement pourrait entacher la crédibilité et la transparence de la destination économique tunisienne». Selon lui, la Tunisie négociait, entre autres, avec l'Union européenne un accord de «fiscalité privilégiée». Ce dernier bénéficiera essentiellement aux entreprises non-résidentes ou totalement exportatrices. «La Tunisie y serait retirée dans les plus brefs délais», a rassuré le ministre tunisien. D’ailleurs, le Parlement tunisien se penche actuellement sur l'approbation de la loi des Finances 2018 et les députés pensent que ce classement pourrait nuire au climat d'affaires et d'investissement en Tunisie. Notons à la fin que l'Union européenne demeure le premier partenaire économique de la Tunisie et contrôle plus de 70% des échanges commerciaux extérieurs avec le pays.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages