A lire aussi

18-12-2017 10:58

Accord de pêche : L’UE mise sur le renouvellement

Un récent rapport de la Direction des affaires maritimes relevant de l’Exécutif européen (DG MARE)…
Rejoignez nous sur :
Économie

La 13e Réunion de haut niveau Maroc-Portugal se tient depuis hier lundi à Rabat. Une importante délégation menée par le Premier ministre portugais Antonio Costa devrait procéder à la signature d’une série d’accords. L’objectif étant de relancer la coopération dans des secteurs comme l’automobile, le textile et l’énergie.

Résolument tourné vers l’Afrique, le Maroc n’en oublie pas pour autant de renforcer ses partenariats traditionnels, notamment avec les pays européens. Après la tenue de la 13e Réunion de haut niveau (RHN) Maroc-France fin novembre, un grand rendez-vous diplomatique et économique entre le Maroc et le Portugal vient lui emboîter le pas en ce début décembre. Il s’agit de la 13e session de la RHN entre les deux pays qui se tient les 4 et 5 décembre courant à Rabat. Le Maroc accueille le Premier ministre portugais, Antonio Costa, qui conduit une importante délégation composée de membres de l'Exécutif, de hauts responsables et d'hommes d'affaires. «Les travaux de la réunion seront sanctionnés par la signature d'une kyrielle de conventions de coopération couvrant divers domaines», annonce un communiqué de la primature.

La coopération économique est au centre des préoccupations. Malgré la progression des échanges, ces derniers demeurent en deçà des ambitions. Le Maroc est aujourd’hui la dixième destination des exportations portugaise de biens en 2016. Au cours de la même année, le volume des exportations s'est établi à 711,9 millions d'euros (en progression de 15% par rapport à 2012), alors que les importations portugaises de produits marocains se sont chiffrées à 155 millions d'euros. Des échanges commerciaux déséquilibrés et peu dynamiques donc. Pourtant, les pistes de coopération semblent particulièrement prolifiques pour les deux parties. L’énergie, l’automobile et le textile sont, entre autres, les principaux secteurs qui ont fait l’objet d’intenses échanges dernièrement entre le Maroc et le Portugal. Sur le plan de la coopération énergétique, le projet d’une ligne d’interconnexion électrique entre le Maroc et le Portugal, d’une capacité de 1.000 MW et dont l’étude de faisabilité devrait être conclue avant la fin de cette année, est un projet phare de la coopération bilatérale.

Ce projet devrait avoir un impact non seulement sur les deux pays mais aussi sur les continents africain et européen. Il vise à optimiser la gestion des réseaux des deux pays et constituerait une étape importante pour le développement d'un partenariat élargi dans le secteur de l'énergie, traduisant l’ambition de Rabat et de Lisbonne de construire ensemble un «hub énergétique régional». Concernant le secteur du textile, un accord a été signé à Marrakech entre l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (AMITH) et la Fédération portugaise du textile, l'ATP, en vue de créer un effet de synergie entre les marques des deux pays. Pour le secteur de l’automobile, les professionnels portugais semblent aussi intéressés par le partenariat avec le Maroc. L’Association des fabricants de l'industrie automobile (AFIA) a organisé en février dernier au Maroc une mission au profit d’entreprises portugaises actives dans le secteur à la recherche de nouveaux partenariats et pour le renforcement des relations avec leurs homologues marocaines. L’ambition étant d’installer un pôle de compétitivité regroupant plus d'un pays, permettant de profiter de la chaîne de valeur et, partant, faire face à la concurrence en optimisant les coûts de production.

Le Maroc et le Portugal s’attachent aussi à développer leurs liens dans d’autres secteurs aussi stratégiques que la sécurité, le tourisme, la formation et la modernisation de l’administration. Les entreprises portugaises semblent également de plus en plus intéressées par le marché marocain, considéré comme une porte d’entrée vers le monde arabe et le continent africain. Quelque 200 firmes sont présentes aujourd'hui au Maroc, notamment dans les secteurs des services, l’industrie, l’agroalimentaire et l’hôtellerie. En outre, le nombre des entreprises qui exportent vers le Maroc avoisinent les 1.300, selon les dernières estimations de l'Agence pour l'investissement et le commerce extérieur du Portugal (AICEP). La dernière RHN entre les deux pays remonte à avril 2015. Elle a été sanctionnée par la signature de neuf accords embrassant différents secteurs stratégiques pour les deux parties notamment la sécurité, l’énergie, le transport maritime, le tourisme, la formation et la recherche scientifique. Soulignons que depuis 2015, l’Association maroco-portugaise des affaires a changé de statut pour devenir la Chambre de commerce, d’industrie et des services du Portugal au Maroc. De cette manière, la coopération a été formalisée. Le Portugal ambitionne de porter les échanges entre les deux pays partenaires à 1 milliard d'euros. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages