A lire aussi

15-08-2018 09:28

Le «break» de Messi en sélection inquiète les Argentins

Sans évoquer la date de son retour, Lionel Messi décide de ne pas disputer les quatre prochains…
Rejoignez nous sur :
Économie

La 20e édition du Salon avicole de Casablanca «Dawajine 2017» s’ouvre aujourd’hui sous le thème «L'aviculture, un pilier de l’agriculture en Afrique». Plusieurs pays y sont représentés.

L’Afrique est à nouveau à l’honneur à Casablanca. Et cette fois, ça se passe au Salon avicole «Dawajine 2017». Cette manifestation annuelle qui s’ouvre ce mardi 28 novembre, fait la part belle au continent en cette 20e édition. «L'aviculture, un pilier de l’agriculture en Afrique», tel est le thème de cet événement organisé par Fédération interprofessionnelle du secteur avicole au Maroc (FISA). Plusieurs délégations et représentants des secteurs avicoles africains, en provenance notamment du Mali, du Togo, du Bénin, de Guinée Conakry et du Sénégal, y sont attendus. C’est aussi le cas de participants venus du Niger, du Burkina Faso, du Cameroun, ainsi que du Rwanda, du Soudan, de l’Éthiopie et de la Côte d’Ivoire.

Partenariats
La présence au «Dawajine 2017» de pays anglophones d’Afrique avec lesquels le Maroc vient d’ouvrir une nouvelle ère de coopération économique est un indicateur important de l’alignement de cette filière phare sur la stratégie africaine du royaume. Dans ce sens, plusieurs conventions de partenariats ont été conclues avec des corporations avicoles africaines, telles que l’Interprofession avicole du Sénégal (IPAS) et l’Union nationale des aviculteurs de la Guinée Conakry (UNAG) alors que d’autres sont en cours de préparation, notamment avec l’Interprofession avicole ivoirienne (IPRAVI), qui sera signée en marge du Salon. Il est à noter que depuis plusieurs années, la filière avicole marocaine se cherche des débouchés sur le continent. En octobre dernier, les résultats d’une étude commanditée par l’Établissement autonome de coordination et de contrôle des exportations (EACCE) ont notamment montré qu’il est possible de développer les exportations des produits avicoles marocains sur les marchés africains, notamment du Burkina Faso, Mali et Togo.

Référence
En tout, plus de 12.000 visiteurs nationaux et internationaux et 380 exposants et marques représentant 20 pays sont attendus à cette importante manifestation qui se poursuit jusqu’au 30 novembre. L’objectif annoncé par la FISA est de consacrer ce salon en tant que «référence et outil incontournable de développement de l’aviculture au niveau national et régional». Après 20 ans d’existence, le Salon Dawajine «confirme sa place de carrefour international et de vitrine d’excellence d’échange du savoir-faire et de transfert des nouvelles technologies et renforce son positionnement en tant qu’événement majeur au niveau régional», se félicite la FISA.


Le plus de Maroc Export

L’Afrique présente un large éventail d’opportunités dans plusieurs secteurs : l'agroalimentaire, les infrastructures, l'énergie, la formation, etc. Les entreprises marocaines, eu égard à leurs expertise et expérience dans ces domaines, ont beaucoup de débouchés à exploiter pour favoriser leur développement sur le continent. Maroc Export les accompagne afin d'augmenter leurs chances de mieux répondre aux appels d'offres. Les forums d'échanges d'expertises, à l'instar du Forum du Bénin, l'internationalisation du Salon de l'eau et l'internationalisation d'Elec Expo, en collaboration avec l'AMEPA, la FENELEC et l'OFEC, sont autant d'actions à intensifier pour augmenter les chances des entreprises nationales de nouer des liens pour se voir confier des projets d'envergure. Maroc Export profite également des différentes rencontres pour organiser des missions B to B. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages