A lire aussi

15-10-2018 14:35

Kev Adams, L’Aladin des temps modernes

Pour le coup d’envoi de la deuxième édition du Festival du Film français, l’Institut français du…
Rejoignez nous sur :
Économie

Pour attirer les touristes marocains, les opérateurs espagnols débordent d’imagination. Selon l’agence Europa Press, le département en charge de la promotion du tourisme à Malaga a commandé une étude pour déterminer la rentabilité d’une ligne maritime entre Tanger et Malaga. Contacté par Les Inspirations ÉCO, Azzedine Bijjou, le responsable du bureau de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) à Torremolinos estime que cette initiative rapprocherait davantage les deux rives en matière de tourisme.

De fait, le Maroc et Costa Del Sol ont mis au point l’initiative «un ticket, deux continents». Celle-ci permet à un visiteur de Costa Del Sol de se rendre au royaume durant son séjour espagnol, et vice-versa. «Cette région accueille pas moins de 2 millions de touristes par an. Nous aspirons à attirer entre 8 à 15% de cette clientèle vers le Maroc», souligne Bijjou. En effet, si de nombreux Marocains se rendent à Sebta pour faire des emplettes, en prenant le risque de tomber sur des files interminables au passage frontières, cette liaison devrait convaincre les plus réticents à franchir le détroit. Les actuelles liaisons rapides qui desservent le port de Tarifa et Algésiras requièrent un moyen de transport personnel ou public pour atteindre la région de Malaga.

En cas de mise en service de cette desserte, le trajet sera plus court et davantage abordable d’un point de vue financier. Le patronat en charge du tourisme et l’autorité portuaire ont joint leurs efforts pour fidéliser davantage cette clientèle nationale. Selon les promoteurs de cette idée, la réalisation de cette étude s’étalera sur au moins six mois, afin de cerner tous les aspects de cette question. D’emblée, le président du port de Malaga, Paulino Plata se dit conscient du potentiel de cette ligne. «Nous voulons l’appuyer à travers un document afin d’encourager les compagnies à sauter le pas», a t-il plaidé. Cette ligne ne fera qu’attiser les rivalités entre Sebta et Malaga en matière d’attrait des touristes nationaux. Rappelons que les opérateurs sebtis étudient, à leur tour, le lancement d’une ligne rapide entre l’enclave et Tétouan. La liaison sera effectuée à bord d’un catamaran d’une capacité de 250 passagers. D’une durée de 45 minutes environ, elle permet aux touristes intéressés par visiter l’enclave d’éviter les longues files d’attente.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages