A lire aussi

13-12-2017 11:49

Fadilah Berrada, l’aiguille dorée s’en est allée

La célèbre styliste marocaine a tiré sa révérence hier mardi en début d’après-midi. Elle sera…
Rejoignez nous sur :
Économie

La percée fulgurante des touristes chinois est peut-être l'indicateur d’un changement d’habitudes de consommation touristique au Maroc. Plus dépensiers que la moyenne des touristes étrangers visitant le Maroc, ces derniers demeurent particulièrement friands de tourisme culturel. Pourtant, ils ne représentent que 0,8% du total des visiteurs.

La mode des touristes chinois ne s’essouffle pas. Ils sont de plus en plus nombreux à visiter le royaume. Depuis la suppression de la restriction de visa, les arrivées de touristes chinois ont enregistré une percée de +307,5% en une année. Le nombre de touristes chinois a considérablement augmenté pendant la période comprise entre 2005 et 2016, passants de 3.513 à 42.844 arrivées, enregistrant ainsi un taux de croissance annuel moyen (TCAM) de 25,5% sur la période 2005-2016. Un pic des arrivées de 565% a été enregistré au premier semestre 2017. Toutefois, ces arrivées ne représentent que 0,8% du total des touristes étrangers au Maroc. C’est dire qu’un grand potentiel demeure exploitable. En effet, le marché émetteur chinois demeure le plus dynamique au monde, avec 128 millions de voyageurs à l’international en 2015 (+10% par rapport à 2014) et 292 milliards de dollars de dépenses (+25% par rapport à 2014).

Tourisme culturel
«Il est encore difficile de connaître le profil de ce touriste», explique Faouzi Zemrani, vice-président de la Confédération nationale du tourisme. Une étude publiée récemment par l’Observatoire du tourisme permet d’ailleurs d’en apprendre plus sur les habitudes et les préférences de ces touristes. Il s’agit d’une série d’enquêtes réalisées auprès des touristes non résidents aux postes-frontières par sondage ayant pour objectif de fournir des informations sur la composition sociologique des groupes de touristes, leurs motivations, leurs lieux de séjour, les hébergements fréquentés et les dépenses effectuées au Maroc. Ainsi, les principaux motifs qui favorisent le choix du Maroc comme principale destination pour le voyage chez les Chinois sont la volonté de découverte d’une part et le climat de l’autre. 28% des Chinois viennent au Maroc suite à une recommandation de leurs proches (amis/famille) et 23% d’entre eux font des recherches via Internet. D’ailleurs, environ 7 touristes chinois sur 10 affirment avoir effectué une réservation à travers un site de réservation et 23% auprès d’une agence de voyage ou tour-opérateur.

Majoritairement, les touristes chinois viennent au Maroc en couple (35%) ou seuls (26%). Durant leur séjour au Maroc, les Chinois préfèrent visiter les monuments et musées (50%). 74% des touristes chinois déclarent être satisfaits à très satisfaits de leur expérience au Maroc. En effet, 81% des touristes sont satisfaits à très satisfaits de l’accueil et du service au niveau des structures d’hébergements et 82% sont aussi satisfaits à très satisfaits de la diversité de l’offre des loisirs et animations. Il est d’ailleurs intéressant de noter que les touristes chinois dépensent plus que la moyenne des touristes étrangers dans le cadre de leur visite au Maroc.

La majorité des Chinois (83%) ayant visité le royaume ont effectué leur séjour dans des hôtels classés. Les dépenses totales des touristes chinois à l’intérieur du Maroc se sont élevées à 264 MDH. La dépense moyenne par nuit et par touriste chinois a atteint 867 DH. À noter que la dépense moyenne de TES est de 695,4 DH par nuit et par personne. Sur le plan mondial, la dépense moyenne journalière par touriste chinois est de 3.324 yuans (536 dollars). Là aussi, le Maroc gagnerait à attirer plus de touristes chinois.

Les Chinois, dépensiers?
En moyenne, les touristes chinois ont voyagé à l’étranger 4,87 fois, et ont visité 3 à 4 villes lointaines au cours de 2015. 35% des vacanciers chinois sont âgés de 25 à 34 ans, et 27% appartiennent à la tranche d’âge des 15-24 ans. Ainsi, la plus grande partie des voyageurs chinois sont des jeunes. Pour organiser leur voyage à l’étranger, toutes destinations confondues, les touristes chinois ont largement recours aux agences de voyages traditionnelles. Les agences de voyages en ligne gagnent du terrain grâce au nombre élevé d’internautes (688 millions à fin 2015).

À ce jour, l’écrasante majorité des touristes visitant le Maroc demeure constituée de touristes européens; français, espagnols ou allemands. Ces derniers sont principalement intéressés par le tourisme balnéaire. La nouvelle vision stratégique du secteur en cours de gestation devrait octroyer une plus grande place à ces nouveaux marchés émergents, dont la Chine, la Russie ou le Brésil. «C’est une bonne chose d’aller chercher de nouveaux marchés et de ne pas rester sur nos marchés traditionnels, mais il faut dire que malgré l’évolution du nombre d’arrivées, ces marchés demeurent encore des niches», explique Zemrani. Pour mieux capter ce potentiel, les professionnels appellent notamment à la mise en place de dessertes aériennes point à point et des vols directs. «La plupart de ces touristes transitent par des compagnies comme Iberia ou AirFrance. Nous attendons toujours la mise en place par RAM de son vol direct depuis Pékin, bien que le véritable potentiel existe depuis Shanghai». Surtout qu’il semble que les touristes chinois soient allergiques aux longues distances.

En 2015, les destinations de proximité demeurent les destinations les plus prisées par les Chinois. Les touristes chinois préfèrent visiter des bâtiments/lieux historiques, parcs et jardins et faire du shopping. Les plus jeunes s’intéressent davantage au patrimoine culturel immatériel. Les fêtes chinoises (fête de la mi-automne, Nouvel An chinois, fête de Qing Ming) influencent la saisonnalité des voyages des touristes chinois, notamment durant les mois de septembre, décembre, avril et février. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages