A lire aussi

19-09-2017 11:43

19-09-2017

Télécharger le PDF
Rejoignez nous sur :
Économie

La commune de Fès vient de lancer un appel à candidatures pour la création d’une SDL pour la gestion de l’éclairage public de la ville de Fès. Avec cette mesure, la commune ambitionne de baisser de 40% la consommation
annuelle liée à son éclairage public.

La deuxième plus grande métropole en matière de parc d’éclairage public au Maroc cherche un partenaire qui permettra de garantir la meilleure performance énergétique des équipements existants et nouveaux à travers sa participation à la SDL. En effet, la commune de Fès a décidé de rénover le mode de gestion de son parc d’éclairage public représentant environ 65.000 points lumineux pour une facture énergétique s’élevant à environ 47 MDH.

L’objectif de la commune est de baisser de 40% au minimum la consommation annuelle liée à son éclairage public. En plus de cette charge qui pèse lourd sur le budget de la commune, le secteur connaît plusieurs problèmes qui se manifestent dans la vétusté du réseau (Câblage, armoires, infrastructure, candélabres et luminaires), une absence de base de données sur le réseau d’éclairage qui donne une idée sur les installations, leurs situations géographiques ainsi que leurs états qualitatifs. Ceci sans oublier les actes de vol et de vandalisme qui laissent parfois des quartiers dans l’obscurité totale pendant plusieurs jours, voire des semaines.

Pour résoudre cette problématique, la commune de Fès cherche à identifier des candidats potentiels qui l’accompagneront dans la rénovation de la gestion de son parc d’éclairage public suivant une approche de Contrat de performance énergétique (CPE) et ce, dans le respect des articles 130 et 131 de loi organique relative aux communes. À travers cet appel à candidatures, la commune souhaite confier ce projet à une structure dédiée, une société de développement local (SDL) qui aura «l’expertise métier» des meilleures pratiques internationales, tout en gardant le contrôle nécessaire à la bonne réalisation du projet.

Ainsi, les actionnaires de la SDL seront la commune de Fès, à hauteur de 51% au minimum, et l’opérateur (un expert en éclairage) à hauteur de 49% au maximum. Le contrat portera sur le financement, la conception, la rénovation, l’extension, la maintenance, et l’exploitation des installations d'éclairage public et le développement d’une smart city à Fès. Il faut noter que l’entretien de l’éclairage public dans la ville de Fès est assuré par la Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité (RADEEF) dans le cadre d’un marché annuel de 2 MDH, avec la commune. En outre, 5 MDH sont dédiés annuellement à l’achat du matériel d’entretien, et qui est assuré par la commune et fourni à la RADEEF. Le suivi de l’entretien ainsi que l’établissement des attachements est assuré par les services concernés des arrondissements. La RADEEF assure l’exploitation du réseau, l’entretien curatif des luminaires, des supports et candélabres, du câblage et des instruments de commande.   

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages