A lire aussi

24-09-2017 18:16

Allemagne: victoire de Merkel, percée historique des nationalistes

Les conservateurs allemands ont remporté les élections législatives de dimanche, mais l'entrée…
Rejoignez nous sur :
Économie

Au cours de l'année 2016, les investissements engagés par le Maroc en Côte d'Ivoire les ont placés à la tête des pays actifs en termes d'IDE, avec un apport estimé à 213 millions de dollars.

Le Maroc est le premier pourvoyeur de fonds en Côte d'Ivoire, et prend la tête des pays qui investissent le plus dans ce pays. Ecofin, qui publie les résultats de son étude s'intéressant aux flux des d'investissements directs étrangers (IDE) à destination de ce pays-partenaire, confirme sa position de leader, pour la 2e année consécutive, et estime les investissements engagés sur l'exercice passé à quelque 213 millions de dollars, devançant la France (112 millions de dollars), traditionnellement leader pour ce qui est du volume mobilisé. Ce qui ne surprend personne puisque le Maroc et la Côte d'Ivoire développent conjointement, et ce depuis 2013, de nombreux partenariats multisectoriels, faisant du pays la première destination des IDE marocains.

Les investissements mobilisés par le royaume ont une portée structurante, induisant une création de valeur ajoutée et d’emplois locaux dans des secteurs divers, tels que le BTP, l’industrie manufacturière, chimique et agroalimentaire, la formation, le logement et les infrastructures économiques et sociales. De plus, le rapprochement stratégique entre le Maroc et son partenaire a montré sa pertinence en multipliant par 4 le volume des échanges commerciaux, avec un avantage pour le Maroc chiffré à plus de 1 milliard de dirhams en solde commercial.

Aussi, la signature, le 21 janvier 2015, du mémorandum d’entente pour le renforcement du partenariat économique avancé, ainsi que la mise en place du Groupement d’impulsion économique Maroc-Côte d’Ivoire (GIEMCI), ont contribué grandement au développement des relations commerciales qui lient les deux pays, et représentent un potentiel d'amélioration des plus inépuisable. À noter que le Maroc et la France ne sont concurrencés par aucun des autres pays présents par leurs investissements, à savoir les États-Unis (22 millions de dollars), le Royaume-Uni (17 millions de dollars) et la Chine (16 millions de dollars).

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages