A lire aussi

19-09-2017 15:32

Création d’entreprises au Sénégal : Mode d’emploi

Dans l’objectif de simplifier les procédures de création d’entreprises au Sénégal, le gouvernement…
Rejoignez nous sur :
Économie

L’approvisionnement des marchés durant le mois de Ramadan se caractérise par une «abondance» de l’offre, a précisé le ministère de l'Intérieur, lundi à Rabat.

La situation d'approvisionnement des marchés des différentes régions du royaume se caractérise cette année par une «abondance» de l'offre des produits à forte consommation durant le mois sacré de ramadan, a indiqué lundi le ministère de l'Intérieur, suite à une réunion tenue avec les chefs des services des affaires économiques et de la coordination au niveau des différentes préfectures et provinces du Royaume, en présence du ministre délégué chargé des Affaires générales et de la Gouvernance et des représentants des départements de l’Industrie et du commerce, de l’agriculture et de la pêche maritime, de l’énergie et des mines, de la direction générale des impôts, de l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) et de l'Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL). «Les prix des produits de base demeureront stables pour la majorité des produits, avec une baisse des prix de certains produits par rapport à la même période de l’année dernière, notamment les oignons, les œufs et le poulet», selon le ministère.

Lors de cette réunion, des instructions ont été données aux walis et gouverneurs, afin de mobiliser tous les services spécialisés et les comités locaux pour renforcer le contrôle, garantir leur présence sur le terrain dans les différents villes et villages du Royaume et renforcer les opérations de sensibilisation auprès des commerçants avant et durant ce mois afin de garantir un fonctionnement normal des marchés et faire face à toute défaillance possible dans l’approvisionnement et aux pratiques illégales concernant les prix, les conditions de vente, l’offre et le stockage des différents produits, et de prendre les mesures qui s'imposent à l'encontre des contrevenants.

Le ministre délégué auprès du ministre de l’intérieur, Noureddine Boutayeb, a meme insisté sur la nécessité d’accorder une importance particulière à la sécurité et à la qualité des produits destinés à la consommation et de renforcer les opérations de contrôle par les autorités et les commissions spécialisées au niveau des lieux de préparation, de stockage et de vente des produits alimentaires, tout en garantissant une couverture de tous les quartiers, les marchés, les unités de production et les stocks de ces produits pour éviter tout risque. Au cours de cette réunion, il a été, également, décidé la mise en place de cellules de permanence au siège des différentes préfectures et provinces au cours de ce mois béni, et des numéros de téléphone pour recevoir et examiner les éventuelles plaintes des citoyens relatives aux prix et à la qualité des produits. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages