A lire aussi

18-09-2017 11:37

Le commerce des services allège le déficit

La progression du commerce extérieur marocain aurait été moins dynamique depuis le début des années…
Rejoignez nous sur :
Économie

Selon Bayt.com, près de 50% des jeunes de la région déclarent trouver leur premier emploi en moins de 3 mois. A peu près le même pourcentage trouve le secteur privé plus accessible. 23,8% disent utiliser exclusivement les sites d’emplois en ligne.

Comment les jeunes demandeurs d’emplois et les nouveaux diplômés de la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord) perçoivent-ils le marché du travail ? Trouvent-ils des opportunités de carrière en lien avec leur formation et leurs compétences? Disposent-ils du soutien nécessaire pour y parvenir? Et à quels outils et canaux ont-ils recours dans leur recherche d'emploi? Ces questions étaient récemment au cœur de l’étude menée par Bayt.com Infographic auprès de 7.571 jeunes demandeurs d’emplois issus de pays de la région (Les Émirats arabes unis, l’Arabie Saoudite, le Koweït, Oman, le Qatar, le Bahreïn, le Liban, la Syrie, la Jordanie, l'Égypte, le Maroc, l'Algérie et la Tunisie). S’agissant tout d’abord de la disponibilité des emplois, pour les jeunes et les nouveaux diplômés, 49,9% d’entre eux estiment qu’il existent de nombreuses opportunités de trouver un premier emploi contre 32,1% qui pensent le contraire et 18% qui restent neutres sur la question.

Toujours à ce sujet, les sondés placent le secteur privé en tête en termes d’accessibilité (49,9%), suivi du public (18%) et des ONG (9,5% ), tandis que 22,9% estiment qu’il n’y a aucune différence entre les secteurs. En ce qui concerne le lien entre les opportunités et leur formation, 61% des répondants se disent convaincus de pouvoir trouver un emploi qui correspond à leur cursus pendant que 23,9% pensent ne pas y parvenir et 14% restent neutres. Interrogés sur les canaux qu’ils utilisent pour la recherche d’un emploi, 23,8% des jeunes déclarent utiliser exclusivement les sites d’emplois en ligne alors que 78,5% disent recourir également à d’autres canaux tels que les réseaux sociaux (9,3%), les sites officiels des entreprises (5,8%) et  les journaux (4,5%). Par ailleurs, 54% d’entre eux affirment utiliser les réseaux personnels.

S’agissant des difficultés pour trouver un premier emploi, 68% des sondés évoquent une concurrence féroce tandis que 74% parlent d’un manque de soutien de la part des universités ou et autre établissements de formation. S’agissant des rémunérations proposées, seuls 30,6% des sondés estiment que le premier emploi est bien rémunéré dans la région alors que 49% pensent le contraire et 19% restent neutres. Au bout du compte, au moins 45,9% des sondés déclarent avoir trouvé un premier emploi en moins de 3 mois, 15,6%, entre 3 et 6 mois, 23,8 entre 6 et 12 mois, et 14,7% après 1 an. Entre autres atouts nécessaires pour faire face au marché de l’emploi, 81,8% des sondés mettent en avant le fait d’avoir effectué au moins un stage.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages