A lire aussi

25-04-2017 12:56

Programme du gouvernement : Les détails de la feuille de route pour l’habitat

Le nouveau programme du gouvernement vise la réalisation de 800.000 unités à l’horizon 2021, la…
Rejoignez nous sur :
Économie

Les importations espagnoles de fruits et légumes originaires des exploitations marocaines ont connu une hausse de 221% durant les dernières cinq années. Le haricot vert est le légume qui remporte le plus de succès auprès des importateurs espagnols.

Les fruits et légumes marocains trônent sur les étals espagnols. Les importations espagnoles de fruits et légumes originaires des exploitations marocaines ont en effet connu une hausse de 221% durant les dernières cinq années. Une performance en progression continue, qu’il s’agisse de volume ou de valeur des ventes.

De ce fait, le volume de ces exportations de fruits et légumes frais expédiés auprès du voisin espagnol a connu un véritable rebond durant les dernières années. Les exportations nationales destinées au client espagnol sont passées de la somme de 128,7 millions d’euros en 2012, à celle de 413,3 millions d’euros en 2016. Il s’agit aussi d’une hausse de 23% en comparaison avec l’exercice 2015. Le royaume consolide, au fil des campagnes agricoles, sa position de premier fournisseur de légumes et fruits frais en Espagne.

Dans ce classement, le Maroc est talonné par la France, qui a expédié des produits agricoles d’une valeur de 315 millions d’euros en 2016, souligne la Fédération espagnole des associations des producteurs exportateurs (FEPEX), d’après une analyse de données fournies par la Direction générale des douanes espagnoles. Grâce à ces envois, les produits agricoles du terroir représentent 18% du total des importations agricoles du voisin ibérique. Rien qu’en 2016, les approvisionnements espagnols en légumes ont totalisé la valeur de 237,6 millions d’euros, soit une augmentation de 14% en comparaison avec l’exercice 2015. Quant aux variétés de légumes sollicités, le haricot vert s’accapare le haut du podium des expéditions agricoles nationales. En effet, ce légume a enregistré des ventes d’une valeur de 132 millions d’euros durant la campagne 2016, suivi par la tomate, dont le total des ventes s’est élevé à 32,4 millions d’euros.

En ce qui concerne les fruits acheminés vers les étals ibériques durant la dernière campagne agricole, la valeur de ceux-ci s’est élevée à 176 millions d’euros. Encore une fois, il s’agit d’une hausse de 36% en comparaison avec 2015. Toujours d’après la douane espagnole, ce sont les fruits rouges qui arrivent en tête des exportations nationales de fruits. Ce classement est dominé par la framboise, laquelle a enregistré une augmentation du volume des ventes de l’ordre de 60%, pour un montant de 55 millions d’euros. Quant aux myrtilles, qui arrivent en deuxième position, leur volume des ventes a grimpé de 32%, contre une valeur de 34,5 millions d'euros.

La fraise, le troisième fruit demandé par l’Espagne, a suivi le même trend haussier que le reste des exportations, en enregistrant une augmentation de son volume des ventes de 38% et en générant une valeur de 25 millions d’euros. En ce qui concerne la France, le deuxième fournisseur agricole de l’Espagne, elle s’adjuge 13,6% des importations espagnoles en matière de fruits et légumes. La pomme de terre reste le principal produit importé de l’Hexagone. De même, l’Espagne s’approvisionne aussi en haricots verts auprès de son voisin du nord, mais le montant de ces acquisitions ne dépasse guère les 14,1 millions d’euros.

En général, l’Espagne achète de plus en plus de fruits et légumes. En effet, les importations espagnoles ont connu une hausse du volume des achats de 12% durant l’exercice 2016 et de 17% en termes de valeur... Au grand bonheur des exportateurs nationaux.    

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages