A lire aussi

18-08-2017 12:59

Barcelone avertie par la CIA d'un «possible attentat» il y a deux mois

La police espagnole aurait reçu un avertissement du service de renseignement américain concernant…
Rejoignez nous sur :
Économie

En glissement mensuel, les concours à l’immobilier ont progressé de 1%, les concours à l’équipement de 0,1% et ceux liés à la consommation de 0,5%.

Les derniers chiffres de Bank Al-Maghrib (BAM) font état d’un accroissement du crédit bancaire de l’ordre de 4,4% en janvier 2017, contre une hausse de 4,2% une année auparavant. Dans le détail, relève BAM dans sa récente note relative aux indicateurs clés des statistiques monétaires du premier mois de l’année, cette évolution résulte à la fois de la hausse des prêts immobiliers de 3,8%, avec une atténuation de la baisse des crédits à la promotion immobilière de 3,7% à 0,9% en glissement annuel. Il y a lieu de noter la progression de 15,2% des crédits à caractère financier et de 5,6% des crédits à la consommation.

En revanche, les facilités de trésorerie affichent un repli de 5,1%, tandis que le taux de progression des crédits à l’équipement se situe à 7,7%. En glissement mensuel, ajoute la même source, les concours à l’immobilier ont progressé de 1%, les concours à l’équipement de 0,1% et ceux liés à la consommation de 0,5%. Par secteur institutionnel, la note de BAM laisse remarquer une décélération du rythme d’accélération des crédits au secteur non financier, passant de 3,9% à 3% d’un mois à l’autre. Cette évolution se traduit par un ralentissement de la croissance des crédits au secteur privé à 2% après 2,7% avec un ralentissement de la croissance des concours aux sociétés non financières privées à 0,5% après 2,6% et une hausse de 3,7% après 2,8% des crédits aux ménages. Les prêts aux sociétés publiques, elles, se sont accrus de 17,1% à fin janvier dernier au lieu de 21,5% en décembre 2016, ajoute la note de BAM.

Sur un an, le crédit s'est replié de 2,3%, traduisant la baisse de 6,9% des facilités de trésorerie, avec une diminution de 8 MMDH de celles accordées aux sociétés non financières privées et de 4,3 MMDH de celles octroyées aux sociétés publiques, souligne la note de la Banque centrale. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages