A lire aussi

21-03-2017 11:00

Parlement : Les élus arabes enfin solidaires ?

Les parlementaires arabes, réunis à la Chambre des représentants, annoncent des mesures pour…
Rejoignez nous sur :
Économie

Des financements mis en place pour des projets concernant l’armée ivoirienne. La coopération s’étend à de nouveaux secteurs.

Nouveau souffle à la coopération Maroc-Côte d'Ivoire. 14 accords public/privé et privé/privé ont été signés, lundi dernier à Abidjan, en marge de la visite royale. Dans le détail, un premier domaine, qui bénéficie particulièrement de cette série d’accords, est celui de la défense de la Côte d’Ivoire. En effet, le chef du département, Alain Richard Donwahi, a procédé, avec Mohamed El Kettani, Pdg du Groupe Attijariwafa bank, à la signature de deux mémorandums d’entente, dont un pour la mise en place du financement du projet «Hexagone», faisant partie des projets prioritaires de la loi de programmation militaire 2016-2020 et un autre pour le financement de l’acquisition de logements principaux pour les agents militaires des forces armées de la Côte d’Ivoire. Autre secteur ayant vu la signature de conventions clé, de l’industrie pharmaceutique en Côte d’Ivoire, en vue du financement du projet de construction d’une unité industrielle ayant pour objet la fabrication et la commercialisation de produits pharmaceutiques. L’unité, objet du mémorandum, sera spécialisée dans la fabrication de produits génériques sous forme sèche, de toutes classes thérapeutiques (hors dérivés de sang), et commercialisera ses produits en Côte d’Ivoire et dans d’autres pays de la région.

La coopération dans le secteur bancaire a également enregistré un renforcement avec la signature d’une convention de partenariat relative à la mise en place d’un programme de financement du réseau routier en Côte d’Ivoire, par Mohamed Benchaaboun, Pdg du Groupe Banque centrale populaire du Maroc et Adama Kone. D’autres nouveaux secteurs ont fait leur entrée dans le champ de coopération entre les deux pays, dont, en premier lieu, le transport et la logistique. Cette nouvelle étape dans la coopération a, en effet, été marquée par un mémorandum d’entente, relatif à la modernisation et au maintien du parc de véhicules de transport routier de personnes et de marchandises signé, côté marocain, par Abdelilah Hifdi, en même temps que les représentants de l’UATL, la FT-CGEM, la SNTL et Côté ivoirien, par Abdramane Camara, pour le Haut conseil du patronat des entreprises de transport routier de Côte d’Ivoire, et Stéphane Eholie, Coprésident de la Commission transport et logistique du GIE Maroc-Côte d’Ivoire. Dans le domaine de la logistique, il a été conclu un accord ayant pour objectif de définir des actions concrètes et opérationnelles en matière de développement des zones et plateformes logistiques, de modernisation de chaînes logistiques et le développement des compétences et de la formation dans les métiers logistiques. Par ailleurs un mémorandum d’entente, en vue de la coopération dans les domaines des transports publics de voyageurs et de la sécurité routière, a été conclu entre la Compagnie de transport du Maroc SA et la société ivoirienne PENDIS, visant à atteindre une meilleure mobilité des usagers et répondre ainsi aux normes internationales et à assurer la formation en mode alterné des conducteurs et du personnel de gestion et la mise en place d’un schéma directeur des gares routières qui intègre le «space planning», entre autres.

Dans le domaine des TIC une convention a été signée pour la création d’un Technocentre à Abidjan, avec pour objectif d'accroître la création et l'implantation d'entreprises innovantes dans le secteur des NTIC, dans un cadre favorisant leur développement. Une convention de joint-venture la Société Maghrébine de Monétique S2M et Inova a été conclue, pour la mise en place d’un centre de traitement informatique ; en plus d'une convention de partenariat pour la création d’une joint-venture entre les sociétés Involys (Maroc) et Inova (Côte d’Ivoire). En matière d’inclusion financière, les deux pays ont signé une convention de partenariat relatif au financement des PME dirigées par les femmes avec, en perspective, la mise en place d’un plan de financement afin de permettre aux commerçants, artisans et entrepreneurs de disposer d’un ensemble de services financiers en vue d’assurer le développement de leurs activités. Dans ce même sillage, il a été conclu une convention cadre portant sur le programme «Des Compétences pour la compétitivité et l’employabilité» ainsi qu’une autre pour le développement de l’Économie sociale et solidaire et de l’artisanat. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages