A lire aussi

19-09-2017 13:20

L’Africa Security Forum 2017 tient sa feuille de route

Le Think Tank Atlantis et le Forum international des technologies de la sécurité (FITS),…
Rejoignez nous sur :
Économie

Installation à Rabat de la 1re promotion des inspecteurs de la police de l’environnement. Des sessions de formations seront dispensées au profit du personnel de la Gendarmerie royale et de la police nationale pour l’intensification des contrôles.

C’est maintenant effectif: la police s'est alignée sur les enjeux green ! Jeudi dernier, en effet, la première promotion des inspecteurs de la police de l'environnement, composée de 40 membres, a été installée à Rabat, avec pour objectif de renforcer le rôle du ministère chargé de l’Environnement en matière de prévention, d’inspection et de contrôle environnemental. En vertu du décret n°2-14-782 relatif à l’organisation et aux modalités de fonctionnement de la police de l’environnement, cet organe se charge de la prévention, du contrôle, de l’inspection, de la recherche, de l’investigation, de la constatation des infractions et de la verbalisation prévus par les dispositions des lois relatives à l'environnement. Une cérémonie a par ailleurs été organisée pour l'occasion, au cours de laquelle il a été procédé à la remise des cartes professionnelles aux inspecteurs de la police de l’environnement et à la présentation du matériel technique de contrôle et des véhicules de fonction de cette police.

La ministre chargée de l’Environnement, Hakima El Haité, a indiqué à ce sujet que la Police environnementale travaillera en collaboration avec la police nationale, la Gendarmerie royale et le ministère de la Justice et des libertés, pour constater les différentes infractions environnementales, notamment celle techniques et qui sont liées à la pollution atmosphérique et aux études d'impact avant la réalisation des projets.

Vigilance
Des sessions de formations seront dispensées au profit du personnel de la Gendarmerie royale et de la police nationale pour l’intensification des contrôles, a-t-elle ajouté. Et la ministre d'expliquer que la police de l’environnement a aussi pour missions de vérifier si les projets sont homologués par le ministère de l'Environnement, de contrôler les décharges, leur restauration et les stations d'épuration des eaux usées ainsi que le transport des déchets dangereux. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages