A lire aussi

19-06-2017 12:45

Fès-Meknès : Le SRAT pour juillet

Le Conseil de la Région Fès-Meknès vient d’organiser une rencontre de consultation avec les…
Rejoignez nous sur :
Économie

Le Haut-commissariat au plan (HCP) du Maroc tire la sonnette d'alarme sur le déficit commercial. Le déficit de la balance commerciale au niveau national se serait alourdi de 18,3% en 2016 et le taux de couverture aurait perdu 3,7 points, pour se situer à 55%, selon le HCP.

 Le creusement de ce déficit serait le résultat de la hausse plus conséquente des importations par rapport aux exportations, a expliqué le HCP dans sa note de conjoncture du mois de janvier 2017.

 Le Haut-commissariat note que la demande mondiale adressée au Maroc aurait été légèrement plus dynamique que le commerce mondial, affichant un accroissement de 2,2% en 2016, au lieu de 4% enregistré en 2014 et 2015, compte tenu de la composition géographique des exportations marocaines.

Ces dernières, en hausse de 1,7%, auraient pâti du recul des exportations des secteurs du phosphate et agriculture, résultant beaucoup plus de l'effet-prix à l'export, a fait savoir la note qui a ajouté que les cours internationaux du phosphate brut et de ses dérivés se seraient infléchis dans un contexte d'offre mondiale de phosphate brut excédentaire et d'une baisse de la demande des fertilisants émanant des pays d'Asie du Sud, d'Amérique Latine et d'Afrique.

Hors phosphate et dérivés, les exportations auraient crû de 5,3%, tirées par le secteur automobile, dans sa composante construction, suivies des secteurs de l'aéronautique, de l'électronique et enfin du secteur du textile et cuir qui aurait renoué avec la croissance, après la contre-performance enregistrée en 2015, a expliqué le HCP.

Soutenues par la demande intérieure, les importations auraient, quant à elles, progressé de 8,5%, après avoir fléchi une année auparavant, a indiqué la même source.

En revanche et malgré la hausse des achats en tonnage de gasoils, de fuels et de gaz de pétrole, les importations de produits énergétiques auraient poursuivi leur tendance baissière, en liaison avec la modération des cours mondiaux énergétiques.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages