A lire aussi

23-03-2017 09:22

23-03-2017

Télécharger le PDF
Rejoignez nous sur :
Économie

La balance des paiements a enregistré un déficit du compte des transactions courantes de 26,7 milliards de dirhams (MMDH) à fin septembre 2016, contre 14,2 MMDH, au titre de la même période, un an auparavant. L’annonce a été faite par l'Office des changes, dans un communiqué sur les résultats des échanges extérieurs à fin septembre 2016, publié jeudi 30 décembre.

Ce résultat est principalement dû, selon l’office, à l'aggravation du déficit des transactions au titre des biens de 20,3 MMDH, mais toutefois atténué par l’évolution positive des excédents du compte du revenu secondaire (+4,1 MMDH) et des échanges de services (+1,8 MMDH), ainsi que par l’allègement du déficit du compte du revenu primaire à concurrence de 1,9 MMDH.

S’agissant de la position extérieure globale, le communiqué relève une situation nette débitrice, se situant à -628,9 MMDH, contre -620,4 MMDH, durant le premier trimestre de 2016, précisant que cette situation résulte de la hausse plus marquée de l'encours des engagements financiers (+20,3 MMDH) que celle de l’encours des avoirs financiers (+11,9 MMDH).

L’office fait également savoir que l’encours des engagements financiers enregistre une augmentation de (1.014,6 MMDH contre 994,3 MMDH fin juin 2016) imputable, selon l’institution, à la progression réalisée par toutes les composantes de ces engagements, indiquant qu’il s’agit principalement des investissements directs (+9,4 MMDH), des «autres investissements» (+7,7 MMDH) et des investissements de portefeuille (+3,3 MMDH). Par ailleurs, l’office explique que l’accroissement du stock des avoirs financiers, qui s’est élevé à 385,7 MMDH durant les neuf premiers mois de 2016, contre 373,9 MMDH fin juin 2016, est attribuable essentiellement à la progression de 8 MMDH du stock des avoirs de réserve.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages