A lire aussi

Rejoignez nous sur :
Économie

L’activité de la Caisse centrale de Garantie (CCG) dédiée aux entreprises a connu, à fin septembre 2016, une progression de 33%, sur un an, avec un total de crédits mobilisés de 12,5 MMDH. Les crédits bancaires consentis grâce à l’intervention de la CCG ont ainsi pu bénéficier à plus de 5.308 entreprises, soit une évolution de 51%. Pour sa part, le volume des crédits garantis par la CCG a totalisé quelque 10,84 MMDH, soit une hausse de 43%.

Cette dynamique a été particulièrement induite, explique la CCG, par la performance des «Crédits d’investissement», destinés au financement de la création et développement des Très petites et moyennes entreprises (TPME), qui ont totalisé 1.77 MMDH, soit une hausse de 31% sur un an. L'activité des «Crédits destinés à l’export» en faveur des TPME exportatrices a, quant à elle, atteint 386 MDH, soit une évolution de 44%, alors que celle des «Crédits destinés aux TPE (Très petite entreprise)» au titre de «Damane Express» a totalisé plus de 1 MMDH, soit une hausse significative de 60% par rapport aux neuf premiers mois de l’exercice précédent. Les principaux secteurs bénéficiaires de la garantie de la CCG relèvent de l’industrie (27%), du commerce et distribution (27%) et du BTP (22%), note la même source.  S’agissant de l’activité de cofinancement de la CCG avec les banques, les crédits octroyés au titre des projets d’investissement et de restructuration financière ont totalisé 1,66 MMDH, (863 MDH pour la part de la CCG et 796 MDH octroyés par les banques).

Sur les neuf premiers mois de 2016, les crédits d’investissements cofinancés ont atteint un volume de 691 MDH enregistrant une hausse significative de 101% pour la part de la CCG et +85% pour la part des banques par rapport à la même période de l’exercice 2015, relève le communiqué, ajoutant que ces crédits conjoints ont pu générer un volume d’investissement s’élevant à 1,2 MMDH. Pour leur part, les demandes sur les crédits de restructuration financière au titre du Fonds de soutien financier aux TPME (destiné aux entreprises viables connaissant des difficultés financières passagères) ont connu pour leur part une baisse, fait ressortir le communiqué, notant que ces crédits ont totalisé un volume de 968 MDH : 571 MDH injectés par le Fonds (-32%) et 397 MDH financés par les banques (-37%). Et de noter que ces crédits conjoints ont pu bénéficier principalement aux secteurs de l’industrie (67%), du BTP (14%) et de l’éducation (13%).  

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages