A lire aussi

17-10-2017 21:00

Domaine privé de l’État : Les parlementaires sur les traces de la Cour des comptes

Un projet de texte en première lecture imposant une nouvelle définition à ce type de biens, lui…
Rejoignez nous sur :
Dernière minute

Les «Chibanis», cheminots d'origine marocaine, qui estiment avoir été discriminés par la SNCF et dont le cas est examiné en appel, depuis lundi dernier, réclament 628 millions d'euros de dommages et intérêts. La Cour d'appel de Paris devait examiner, jusqu'à mardi soir, l'appel effectué par la SNCF, après sa condamnation, en septembre 2015, par un tribunal à Paris pour discrimination envers plus de 800 salariés de nationalité ou origine marocaine (la moitié a été naturalisée), pour la plupart à la retraite aujourd'hui.

Le montant des dommages avait alors été fixé à 170 millions d'euros. Les anciens salariés réclament 628 millions d'euros pour différents préjudices (carrière, retraite, formation, accès aux soins, santé, etc.), soit «700.000 euros par demandeur», selon les calculs de la SNCF.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages