A lire aussi

15-10-2018 14:56

Le Maroc avorte plus de 65.000 tentatives d'émigration irrégulière par an

Le nombre de tentatives avortées d'émigration irrégulière au départ du Maroc est passé de 32.000,…
Rejoignez nous sur :
Décryptages / Focus

La coopérative a commencé son aventure avec un groupe de 5 femmes. Celles-ci ont reçu une formation en tissage d'une durée de deux ans.

Fatima-Zahra Reggadi se penche sur sa machine à coudre et, d’une main agile et experte, laisse le tissu courir entre ses doigts et sous l’aiguille de la machine. Une dizaine de voix et de rires de femmes se mélangent au bruit mécanique des machines. Cette salle de couture est une vaste pièce d’échantillons, de fils et d’accessoires aux couleurs variées. Reggadi est l’actuelle présidente de la coopérative de couture Al Anamil Al Oujdiya. La coopérative a commencé son aventure avec un groupe de 5 femmes. La plupart d'entre elles ont reçu une formation en tissage pendant près de deux ans.

Cette coopérative, spécialisée dans la confection de vêtements traditionnels et modernes, a été créée dans le cadre du programme Min Ajliki, qui a formé ces femmes aux techniques de vente et à la valorisation de leurs produits. Neuf mois après sa création,   cette coopérative a pu réaliser un chiffre d’affaire de plus de 60.000 DH et bénéficier d’un espace d’exposition dans la zone internationale de l’aéroport. Une zone qui lui permet de commercialiser ses produits dans des conditions optimales.

Pour la présidente de la coopérative, «Il y a encore beaucoup d’efforts à déployer au niveau de la production pour assurer une quantité et une qualité suffisantes afin d'être plus concurrentiel (techniques de production, de présentation des produits…). Il faut aussi encourager le consommateur, de sorte que celui-ci intègre les produits des coopératives à ses habitudes de consommation. Cela peut passer par la mise à sa disposition de ces produits dans un cadre de proximité, sous une forme plus attrayante, avec des garanties quant à la qualité et à la traçabilité». Cela dit, l’élaboration d’une législation relative au commerce équitable va sans aucun doute venir appuyer et renforcer l’attractivité des produits de coopératives comme Al Anamil Al Oujdiya et leur octroyer une place privilégiée. De même, ces coopératives doivent recourir aux NTIC pour développer l’e-commerce aux niveaux national et international. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages