A lire aussi

15-08-2018 17:09

CNN : le Maroc figure dans la liste Top20 des meilleures expériences culinaires au monde

CNN a publié mardi une liste de «Lonely Planet» des TOP20 expériences culinaires au monde. Le…
Rejoignez nous sur :
Décryptages / Focus

Organisé par Alliadev et Igapura en partenariat avec la coopération suisse et la CGEM, ce forum se tiendra, du 19 au 21 juin,  dans le cadre du programme «Initiatives Climat Afrique Francophone/ ICAF».

La ville de Marrakech abritera les 19, 20 et 21 juin prochain le forum international «Jeunesse et entrepreneurs verts en Afrique francophone». Organisé par Alliadev et Igapura en partenariat avec la coopération suisse et la CGEM, ce forum qui se tient dans le cadre du programme «Initiatives Climat Afrique Francophone/ ICAF» rassemblera des participants d’une dizaine de pays notamment une quarantaine de jeunes entrepreneurs verts ainsi que des représentants de programmes d’appui et de ressources, de FabLabs, d’incubateurs, de plateformes et de réseaux d’entrepreneurs, d’organisations de coopération et d’institutions publiques en provenance du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, du Congo, de Côte d’Ivoire, du Gabon, du Niger, du Togo, de Tunisie et bien sûr du Maroc pour partager leurs expériences, échanger autour des opportunités et des contraintes de l’entrepreneuriat vert et nouer des relations de partenariat avec des programmes d’appui et structures d’accompagnement. Cette plateforme permettra également d’identifier les attentes et les besoins des jeunes entrepreneurs verts par rapport à leur mise en réseau et de formuler des recommandations pour élaborer un plan d’actions dans une perspective de développement de l’entrepreneuriat vert des jeunes en Afrique francophone.

Aussi, le programme d’animation élaboré par les organisateurs prévoit de riches moments d’échange sur plusieurs sujets parmi lesquels on peut citer la restitution des résultats de l’enquête sur «Jeunesse et entrepreneuriat vert en Afrique francophone» ; le panel sur «Opportunités et défis» avec des représentants d’organisations internationales ; la présentation par le Bureau de la coopération suisse au Maroc d’outils de renforcement des capacités sur l’intégration du changement climatique dans des projets et des visites de terrain pour se rendre compte de visu des impacts positifs de certaines initiatives vertes sur l’environnement où elles sont déployées. Selon les organisateurs, l’entrepreneuriat vert constitue une nouvelle dynamique économique en pleine évolution dans le contexte d’une prise de conscience croissante des enjeux environnementaux planétaires. Il prend en compte les objectifs du développement durable et constitue un vrai atout pour l’Afrique où il peut contribuer à la transition vers une économie verte et inclusive : agriculture biologique, éco-tourisme, éco-construction, énergies renouvelables, gestion durable de l’eau, valorisation des déchets…D’autant plus que les initiatives menées par les entrepreneurs verts en Afrique se distinguent par deux critères : la contribution à l’intérêt général et un réel impact local.

En effet, l’entrepreneur vert africain intègre deux dimensions dans son projet, l’environnement et la finalité sociale. Pour ce faire, celui-ci développe des circuits courts de commercialisation et des modes de production plus durables en valorisant les savoir, les savoir-faire et les produits locaux. Par conséquent, le développement local est soutenu à travers la création d’emplois durables et l’impact en termes de développement devient réel. D’ailleurs expliquent les organisateurs, les acteurs gouvernementaux prennent de plus en plus conscience de la nécessité d’apporter un appui à ce secteur. C’est pourquoi nombre d’entre eux montent des programmes en partenariat avec des organisations de coopération internationale. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages