A lire aussi

19-09-2017 16:25

Sans surprise, Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra créent 48,2% de la richesse nationale

Deux régions ont participé à la création de 48,2% de la richesse nationale au titre de l'année…
Rejoignez nous sur :
Décryptages / Évènements

Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, est très attendu sur le dossier de lutte contre l’absentéisme. Le premier pas a été entamé à travers la distribution des cartes magnétiques aux députés. Une initiative qui ne concernera visiblement que les séances plénières des questions orales alors que le fléau s'est accentué dans les commissions.

Les législatures se suivent et se ressemblent. Elles sont, en effet, marquées par le fléau de l’absentéisme des parlementaires dans les deux chambres de l’institution législative. Les différents présidents du Parlement ont échoué à résoudre cette problématique qui écorne l’image de l’action parlementaire. Jusque-là, la mission de lutte contre l’absentéisme des parlementaires s’est avérée difficile face à la réticence des groupes parlementaires.

En effet, l’application des dispositions du règlement intérieur s’est toujours heurtée à une grande contestation. Le  président de la Chambre basse, Habib El Malki, arrivera-t-il à prendre le taureau par les cornes ? Une grande mission lui incombe dans la lutte contre ce phénomène. Après une première séance automnale blanche, les parlementaires devaient accélérer la cadence au sein de l’institution législative. Mais, il paraît clairement que certains députés n’accordent pas la priorité à leur mission parlementaire. En témoigne l’absentéisme ayant marqué le vote du projet de loi de finances dans les deux chambres. Chez les représentants, 106 députés ont été absents, lors du vote du budget, dont la plupart relève du groupe parlementaire du Parti authenticité et modernité. Au niveau des conseillers, quelque 44 parlementaires sur 120 n’étaient pas présents dans la séance d’adoption de ce texte, soit un pourcentage de 36, 66%. Dans les commissions, le fléau s'est accentué.

Application du règlement intérieur
Le président de la Chambre des représentants compte visiblement limiter l’ampleur du fléau. Des cartes magnétiques de pointage ont été distribuées aux députés. El Malki est très attendu pour réussir là où ses prédécesseurs ont échoué. Pour le moment, le doute plane.

L’ancien président de la Chambre, Rachid Talbi Alami, rappelons-le, avait, lui aussi, pris la mesure des cartes magnétiques, mais sans pour autant parvenir à l’imposer. Actuellement, les présidents des groupes semblent adhérer à cette initiative, selon une source interne. Le règlement intérieur de la Chambre des représentants devra être appliqué à partir de la séance plénière de cette semaine. Selon ce texte, les parlementaires absents, sans motif valable, reçoivent un avertissement écrit de la part du président de la Chambre des représentants.

En cas de récidive, l’avertissement est accompagné de la publication des noms des absents au Bulletin officiel interne avec une annonce orale en séance plénière. Il est aussi prévu de recourir aux ponctions sur les indemnités des parlementaires selon le nombre des jours d’absence sans motif valable.

Selon des sources internes, El Malki ne compte s’attaquer au fléau qu’au niveau des séances plénières des questions orales qui sont transmises en direct par la télévision nationale. Il s’agit d’une approche superficielle pour la promotion de l’image du Parlement auprès de l’opinion publique. Le véritable effort devra être déployé au niveau des commissions qui connaissent un grand taux d’absentéisme alors que les parlementaires sont appelés à la mobilisation pour peaufiner les projets de lois en leur sein. Les séances de législation, qui ne sont pas transmises par la télévision, sont aussi d’une importance capitale, car elles permettent la discussion des textes, voire leur amendement.

Avis mitigés
Les mesures de lutte contre l’absentéisme divisent les parlementaires. Certains d’entre eux pensent que le dossier devra être géré avec sérénité. Ils brandissent, entre autres, la carte de l’action locale notamment pour les parlementaires qui ont des mandats électoraux locaux. D’autres députés appellent à la rigueur dans la mise en œuvre du règlement intérieur d’autant plus que des mesures incitatives ont été mises en place afin d’encourager les parlementaires à accomplir leur mission de législation et de contrôle ayant trait notamment au transport et à l’hébergement. Une grande responsabilité incombe aux présidents des groupes parlementaires pour mobiliser leurs troupes et œuvrer à limiter le fléau. Les partis politiques sont appelés à agir en amont, lors de la phase d’accréditation des candidats pour les élections législatives. Les profils des candidats cooptés sont, en effet, souvent vertement critiqués. À cela s’ajoute la nécessité de mettre fin aux cumuls des fonctions qui arrivent en tête des causes de l’absentéisme des élus de la nation. 


Motifs valables  

L’article 68 du règlement intérieur de la Chambre des représentants stipule que les députés ne peuvent pas s’absenter sans motif valable. La liste des excuses recevables par le bureau de la chambre est clairement définie dans ce texte : présence du député à une activité officielle dans sa circonscription électorale, mission à l’étranger, congé de maladie, congé annuel, mission législative ou officielle à caractère national et participation dans les sessions des conseils des collectivités territoriales ou des chambres professionnels pour les députés ayant un mandat au sein de ces instances. Durant le précédent mandat, le bureau de la chambre a ajouté officieusement une liste d’exceptions en excluant de la procédure les présidents des groupes parlementaires, les chefs de partis politiques ainsi que les anciens présidents de la Chambre des représentants. Cette mesure avait, rappelons-le, suscité tout un tollé au sein du Parlement. Aujourd’hui, rien n’indique que cette liste d’exception sera retenue par le bureau actuel.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages